BFMTV

"Ils poignardaient tous ceux qu'ils voyaient": des témoins racontent l'attaque de Londres

Londres a été frappée par une nouvelle attaque terroriste dans la nuit de samedi à dimanche, faisant au moins sept morts. Des témoins racontent leur nuit de l'horreur.

Dans la soirée du 3 juin, aux alentours de 22 heures, trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule dans le quartier du London Bridge, avant d'attaquer des passants au couteau, faisant au moins sept morts et 48 blessés. Les terroristes ont ensuite été abattus par la police. Rapidement, ce quartier festif de la capitale a plongé dans la panique.

"On était à une dizaine de minutes du London Bridge, et puis des gens nous ont dit de reculer, de faire demi-tour, c'était des gens comme nous qui nous disaient que quelque chose venait de se passer" raconte Nick, un jeune homme, interrogé par SkyNews.

"En cinq minutes, des pompiers, des ambulanciers, arrivaient de toute part, ça ne s'arrêtait plus, ils arrivaient en nombre (...) et heureusement parce qu'à cause du niveau de confusion qui régnait ici, il fallait qu'ils arrivent" poursuit-il.

"L'un d'entre eux avait un grand couteau à pain"

Le quartier est bouclé, mais quelques mètres plus loin, à Borough Market, des hommes armés se mettent à semer la terreur, notamment dans les restaurants.

"Je l'ai vu tout jeter par terre, retourner les tables, tout jeter, avec son couteau... Alors j'ai couru" explique sur BFMTV un homme, encore sous le choc.

"L'un d'entre eux avait un grand couteau à pain, ils sont entrés, ont marché dans le restaurant, je pense qu'ils ont poignardé tous ceux qu'ils voyaient et puis on s'est caché" ajoute une femme. Le petit ami de Béa, une jeune Anglaise d'une vingtaine d'années, a lui été poursuivi par l'un des assaillants.

"Il marchait et soudain, il a été poursuivi par quelqu'un... Un homme avec un couteau. Il est rentré, maintenant, il va bien, mais il est un peu choqué, évidemment" confie-t-elle.

Face à ces trois suspects armés, la police a ouvert le feu. "Un policier a essayé de s'interposer (...). De plus en plus de policiers sont arrivés, ils ont encerclé les assaillants et, à un moment, ils les ont abattus" se souvient Gabriele Sciotto, photographe et témoin des événements.

"On est resté dans le sous-sol d'un restaurant pendant un heure. On est vraiment resté longtemps. Et puis la police nous a dit de partir, mais il y a encore eu des coups de feu, donc on est resté une demi-heure de plus dans le sous-sol" affirme à SkyNews un dernier témoin.

M.P