BFMTV

Hervé Gourdel, un guide de haute montagne passionné de voyages

Hervé Gourdel avait 55 ans et était passionné de photographie.

Hervé Gourdel avait 55 ans et était passionné de photographie. - BFMTV

Hervé Gourdel, otage français enlevé dimanche en Algérie et assassiné par ses ravisseurs mardi, était un guide de haute montagne passionné de photographie et de voyages. Portrait.

Hervé Gourdel, un Niçois de 55 ans, a été assassiné par ses ravisseurs, Jund al-Khifalah, mardi, dans un message vidéo intitulée "Message de sang pour le gouvernement français". Il avait été enlevé dimanche en Algérie. Marié, et père d'un fils de 15 ans, il était guide de haute montagne pour le parc national du Mercantour, au nord de Nice, et était un passionné de photographie et de voyages.

"C'est une épreuve pour nous", avait indiqué lundi soir sa mère de 82 ans, au côté de son époux de 88 ans.

Elle avait indiqué à l'hebdomadaire l'Express qu'il était arrivé samedi en Kabylie pour entamer un trekking d'une dizaine de jours. Elle avait parlé pour la dernière fois à son fils par téléphone dimanche:

La montagne, une passion

"La montagne fut tout d'abord une passion contractée très jeune puis vite dévorante", expliquait Hervé Gourdel sur son site internet professionnel. "Le diplôme de guide m'a permis de gagner ma vie loin des bureaux en grimpant, en skiant, en parcourant des cours d'eau, en parlant de la montagne..., en transmettant un enthousiasme et des connaissances", confiait-il, en énumérant aussi ses voyages au Népal ou en Jordanie.

Passionné de photographie, il exposait sur internet des photos de ses randonnées. "J'ai toujours eu envie de fixer ces paysages si extraordinaires à mes yeux!". "C'est dans l'Atlas marocain que j'ai commencé à évoluer. J'ai eu envie de ramener des images des gens qui y vivent", ajoute-t-il dans les explications.

Hervé Gourdel conjuguait depuis peu ses deux passions, en organisant des stages de montagne sur le thème de la photo. Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti avait déclaré connaître "personnellement ce grand professionnel de la montagne", inscrit au bureau des guides de Saint-Martin-Vésubie.

"C'est un homme unanimement apprécié tant pour ses compétences que pour ses qualités humaines. Il était encore ce week-end à Saint-Martin-Vésubie lors d'une cérémonie d'hommage à un guide disparu", avait ajouté l'élu. Hervé Gourdel avait créé en 1987 un bureau de guides de montagne d'été, basé dans cette localité des Alpes-Maritimes, aux portes du parc du Mercantour. Il organisait en outre des stages dans l'Atlas marocain depuis une vingtaine d'années.

M. K. avec AFP