BFMTV

Explosion à Manchester: ce que l'on sait de "l'incident terroriste"

Une explosion s'est produite lundi soir à la fin d'un concert de la chanteuse Ariana Grande, dans la salle Arena de Manchester, dans l’ouest de l'Angleterre. L'attaque a fait 22 morts et une soixantaine de blessés.

Une déflagration a eu lieu lundi soir à l'entrée de la Manchester Arena, une salle de concert où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande. "Nous traitons cela comme un incident terroriste, jusqu'à ce que nous ayons plus d'informations", a déclaré Ian Hopkins, le chef de la police de la ville. Les autorités américaines suspectent de leur côté l'action d'un kamikaze. Le bilan est pour l'instant de 22 morts et d'une soixantaine de blessés.

-
- © -

> Une explosion à l'orée de la salle de concert

La police de Manchester a dit avoir été appelée juste après 22h33 heure locale (23h33 en France) après des informations faisant état d'une explosion dans la plus grande salle de concerts de la ville, la Manchester Arena, d'une capacité d'environ 20.000 personnes. Quasiment tous les témoins interrogés par les médias britanniques ont évoqué un grand "bang"

Les spectateurs ont dit avoir entendu l’explosion juste à la fin du concert d’Ariana Grande, la popstar américaine qui s’y produisait ce soir-là, alors qu’ils commençaient à sortir de la salle. Un communiqué de la police des transports a mentionné une explosion dans le foyer de la salle de concerts. Ce foyer est un espace public qui relie la salle à la gare toute proche de Victoria où passent trains et métros.

> Un lourd bilan: 22 morts

La police a confirmé 22 morts, dont des enfants et une soixantaine de personnes blessées. Parmi les blessés figure notamment un couple de Leeds venu chercher ses enfants à la sortie du concert, Gary Walker et sa femme, qui ont témoigné sur la radio 5 de la BBC. Monsieur Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l'estomac. La police a précisé que les blessés avaient été répartis dans huit hôpitaux de la région.

> "Incident terroriste" ou "attentat suicide"?

La police britannique est restée prudente pendant plusieurs heures avant de finir par dire qu'elle traitait l'affaire comme un "incident terroriste". Deux responsables des services américains, de leur côté, ont dit suspecter un attentat suicide.

Dans une déclaration à la presse organisée à 8 heures, heure française, le chef de la police de Manchester a déclaré:

"Nous pensons que cette attaque a été menée par un agresseur solitaire. Il est difficile de dire maintenant s'il s'agissait seul ou dans le cadre d'un réseau. Nous pensons qu'il avait sur lui un engin explosif improvisé".

L'action n'a pas été revendiquée. La dernière attaque terroriste au Royaume Uni s'est déroulée il y a deux mois précisément, à Londres. Le 22 mars, un citoyen britannique converti à l'islam, Khalid Masood, avait tué cinq personnes en fonçant dans la foule avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier avant d'être abattu près du Parlement.

> Theresa May convoque une réunion d'urgence

La Première ministre Theresa May a dénoncé dans la nuit une "épouvantable attaque terroriste" et exprimé sa sympathie aux victimes et à leurs familles. La cheffe du gouvernement a convoqué un conseil de sécurité nationale à 10h, heure française.

G. de V. avec agences