BFMTV

Une ministre danoise "fête" avec un gâteau la 50e mesure anti-migrants

La ministre de l'Immigration et de l'intégration du Danemark, Ingrid Støjberg, en janvier 2016

La ministre de l'Immigration et de l'intégration du Danemark, Ingrid Støjberg, en janvier 2016 - John Thys-AFP

Un gâteau aux couleurs du Danemark pour "fêter" la 50e mesure durcissant la législation à l'encontre des migrants. La ministre de l'Immigration et de l'intégration a été vivement critiquée pour avoir posté cette photo sur les réseaux sociaux.

Un gâteau pour fêter le durcissement de la législation sur l'immigration. Inger Støjberg, la ministre de l'Immigration et de l'intégration du Danemark, a publié mardi une photo d'elle sur les réseaux sociaux célébrant, tout sourire, avec un gâteau - traditionnel - aux couleurs du pays, la 50e mesure restrictive à l'encontre des migrants.

"Aujourd'hui, j'ai fait voter le cinquantième durcissement de la législation sur l'immigration. Cela se fête!' a-t-elle ajouté en légende de l'image.

La saisie de leurs biens au-delà de 1345 euros

Comme Inger Støjber, membre du parti libéral, le laisse en effet entendre, depuis les élections législatives de juin 2015, la loi danoise sur l'immigration a été modifiée à 50 reprises.

Dans cette publication, la ministre renvoie également vers la liste des mesures restrictives prises à l'encontre des migrants, y compris les demandeurs d'asile, comme la possibilité pour les autorités de saisir leurs biens - au-delà d'une valeur de 1345 euros, à l'exception des objets à forte valeur sentimentale, comme les alliances - pour financer leur séjour au Danemark. Ou encore l'interdiction pour eux d'être hébergés en dehors des centres pour demandeurs d'asile.

Un dispositif que le Haut-Commissaire aux réfugiés de l'ONU a qualifié de "contraire aux standards européens et internationaux de protection des droits de l'homme".

"Dégoûtant de célébrer le malheur d'autres gens"

La photo a été largement commentée sur les réseaux sociaux, suscitant plus de 10.000 réactions. Certains internautes se sont dits choqués, évoquant la "cruauté" de la ministre, la "tristesse" et la "honte" suscitées par ce post. "Vous ne faites que refléter l'insensibilité humaine." Pour un autre, c'est "dégoûtant" de la voir "célébrer le malheur d'autres gens". "Je n'ai jamais vu de loi plus inhumaine", ajoute une autre.

Inger Støjberg, qui a assuré "ne pas comprendre" cette volée de critiques, s'est défendue et a assuré au Jyllands-Posten qu'il n'était pas "si anormal de célébrer des victoires politiques". 

D'autres internautes ont exprimé leur soutien. "Position ferme sur une politique de l'immigration stricte", a évoqué une internaute. "Beau travail", a salué un autre utilisateur du réseau social. Plus de 20.000 personnes ont "liké" sa publication.

Ce n'est pas la première fois qu'Inger Støjberg prend des positions controversées. En novembre 2016, elle avait annoncé que le Danemark cesserait d'accueillir les réfugiés proposés chaque année par le Haut commissariat de l'ONU. Et avait justifié sa décision par la "responsabilité de maintenir la cohésion économique, sociale et culturelle du Danemark".

Céline Hussonnois-Alaya