BFMTV

Ukraine: Ianoukovitch répond aux exigences américaines et européennes

BFMTV

Le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a promis mercredi de ne pas recourir à la force contre les manifestants pacifiques et a appelé l'opposition au dialogue après des affrontements avec la police qui ont fait des dizaines de blessés. Les forces anti-émeute ukrainiennes avaient tenté à l'aube, sans succès, de repousser les manifestants de la place de l'Indépendance, à Kiev.

"Pour parvenir à un compromis, j'appelle l'opposition à ne pas suivre la voie de la confrontation et des ultimatums", a écrit Viktor Ianoukovitch dans un communiqué. Il a aussi promis de ne "jamais recourir à la force contre des manifestants pacifiques".

Plus tôt dans la journée, l'Union européenne et les Etats-Unis avaient condamné les agissement du gouvernement ukrainien. "Je condamne l'usage de la force et la violence - qui ne peuvent pas être la réponse aux manifestations pacifiques - et j'appelle à la plus grande retenue", a déclaré dans un communiqué la représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, qui se trouve sur place à Kiev.

La secrétaire d'Etat ajointe américaine Victoria Nuland a jugé "totalement inadmissible" l'intervention policière contre l'opposition en Ukraine, et appelé le pays à "sauver son avenir européen", à l'issue d'un entretien avec le président Viktor Ianoukovitch.

S.A. avec AFP