BFMTV

Les Suisses se prononcent sur une sortie accélérée du nucléaire

-

- - FABRICE COFFRINI / AFP

Les Suisses votent ce dimanche pour une sortie accélérée du nucléaire. Le pays abrite la plus vieille centrale au monde.

Les électeurs suisses doivent se prononcer dimanche sur une accélération de la sortie du nucléaire de leur pays, qui prévoit la fermeture de 3 de ses 5 réacteurs dès l'an prochain.

Un tiers de l'électricité d'origine nucléaire

Quelques mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, provoquée en mars 2011 par un tsunami meurtrier, les autorités suisses avaient décidé de fermer progressivement les centrales nucléaires, sans toutefois fournir de calendrier précis.

L'idée du gouvernement est de décommissionner les 5 réacteurs qui produisent environ un tiers de l'électricité en Suisse, au fur et à mesure qu'ils approchent de leur fin de vie. "L'initiative de retrait nucléaire" propose de limiter à 45 ans la durée de vie d'un réacteur.

Beznau, plus vieille centrale au monde

Si le oui l'emporte, la centrale de Beznau, en service depuis 47 ans dans le canton d'Aargau (nord), près de la frontière allemande, devrait fermer ses portes en 2017. Ses deux réacteurs sont actuellement en réparation. Il s'agit de la plus vieille centrale nucléaire au monde, depuis la fermeture du réacteur d'Oldsbury en Grande-Bretagne en 2012.

La centrale de Muhlberg, lancée en 1972 dans le canton de Berne, devrait aussi interrompre ses opérations l'an prochain. Celles de Gosgen à Soleure et Leibstadt à Aargau suivraient en 2024 et 2029.

Les électeurs partagés

La Suisse produit environ 33% de son électricité à partir du nucléaire, près de 60% grâce aux centrales hydrauliques et un peu plus de 4% avec des sources renouvelables, comme le solaire et l'éolien, selon des statistiques officielles.

Mais les électeurs sont partagés. Alors que les premiers sondages donnaient un net avantage aux partisans d'une sortie accélérée du nucléaire, l'écart s'est nettement resserré puisque, selon une enquête publiée la semaine dernière, le "oui" recueillerait 48% des voix et le "non" 46%. Le résultat final devrait être connu en début de soirée. 

M.L. avec AFP