BFMTV

Le Smic suisse à 3.240 euros va-t-il voir le jour ?

Les électeurs exprimeront leur choix le 18 mai prochain en Suisse.

Les électeurs exprimeront leur choix le 18 mai prochain en Suisse. - -

La Suisse va-t-elle instaurer un salaire minimum? Le verdict tombera le 18 mai prochain puisque les suisses devront voter en faveur ou non d'un Smic à 4.000 francs suisses, soit 3.240 euros.

La Suisse marche dans les pas de l'Allemagne, qui a adopté pour la première fois, en avril dernier, un salaire minimum. Mais si le "Smic" allemand s'élève à 8,50 euros de l'heure, le salaire minimum suisse prévoit d'être bien plus généreux. La Suisse va en effet voter pour ou contre l'instauration d'un Smic à 4.000 francs suisses soit... 3.240 euros! C'est presque le double du Smic français, qui, lui, est fixé à 9,53 euros de l'heure et ne dépasse même pas la barre des 1.500 euros.

La Suisse paye son niveau de vie

Mais pour les Suisses, cette somme pourrait paraître dérisoire: il est presque impossible de boucler ses fins de mois avec moins de 4.000 francs suisses en poche. De plus, la Suisse comptabilise deux villes placées dans le top 10 des plus chères du monde. Compte tenu du niveau de vie en Suisse, la gauche et les syndicats nationaux ont demandé un référendum dans le but d'instaurer un Smic à 4.000 francs suisses dans le pays.

D'après un sondage, les Suisses rejetteraient la mesure à 52% : seuls 9% de la population, soit un travailleur sur dix, toucheraient moins de 4.000FS. Genève étant placée en sixième position dans le classement des dix villes les plus chères au monde, et Zurich qui tient sa place de quatrième, la Suisse fait partie de l'élite mondiale et propose un quotidien très onéreux. Les opposants évoquent de nombreuses craintes, dont celle de voir disparaitre des emplois. Ils justifient cette absence de salaire minimum de "spécificité culturelle de leur pays".

M. C. / Vidéo: Olivier Jouglard et Sophie Hébrard