BFMTV

Que prévoit l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine?

L'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine prévoit une association politique renforcée et l'intégration économique.

L'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine prévoit une association politique renforcée et l'intégration économique. - -

Cet accord, négocié pendant cinq ans entre Kiev et Bruxelles, prévoit d'aider à la modernisation politique et économique de l'Ukraine. Mais sa mise en œuvre implique de douloureuses restructurations économiques en échange d'investissements européens.

C'est le refus par le régime du président Viktor Ianoukovitch de parapher l’accord d’association entre l'Union Européenne et l'Ukraine, une semaine avant sa signature à Vilnius, qui avait déclenché en novembre le début du mouvement de contestation. Avec la chute du régime, cet accord revient sur le devant de la scène, comme l'a souligné François Hollande jeudi soir, confirmant que cet accord était "prêt à être mis en oeuvre tout de suite".

Négocié pendant cinq ans entre Kiev et Bruxelles, l'accord d'association prévoit d'aider à la modernisation politique et économique de l'Ukraine. Mais sa mise en oeuvre implique de douloureuses restructurations économiques en échange d'investissements européens.

Que prévoit exactement cet accord? BFMTV.com fait le point.

> Le volet économique

• Une zone de libre-échange élargie. L’accord prévoit la mise en place d'une zone de libre-échange approfondie et complète: celle-ci va au-delà d’une zone de libre-échange classique, en ce sens qu’elle ouvre non seulement les marchés, mais traite également des questions de compétitivité et des mesures nécessaires pour satisfaire les normes européennes et pratiquer des échanges sur les marchés de l’UE.

• 610 millions d'euros d"assistance macroéconomique. L'accord met l’accent sur le soutien de la reprise économique et de la croissance, sur la coopération sectorielle dans des domaines comme l’énergie, le transport, la coopération industrielle et la protection des consommateurs. Il est prévu 610 millions d'euros d'assistance macroéconomique, qui se traduirait par des millions d’euros d'économies sur les importations, via des baisses de tarifs douaniers, et donner un accès au marché européen aux produits ukrainiens.

> Le volet politique

• Une politique plus "européenne". L’accord prévoit une association politique renforcée entre l’UE et l’Ukraine. Parmi ses composantes clés: le développement social, la protection sociale, l’égalité des droits, l’éducation, la jeunesse et la coopération culturelle.

• Les valeurs de l'UE réaffirmées. L’accord accorde une place importante à certaines valeurs et certains principes: la démocratie et l’état de droit, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, la bonne gouvernance, et le développement durable. L’accord met aussi l’accent sur les questions de justice, de liberté et de sécurité, qui comportent également des dispositions sur la mobilité.

C.P.