BFMTV

Norvège : de la viande de cheval présumée retirée des rayons

"Des produits surgelés finis qui pourraient contenir de la viande de cheval ont été exportés vers la Norvège" ont affirmé les autorités de sécurité alimentaire. (illustration)

"Des produits surgelés finis qui pourraient contenir de la viande de cheval ont été exportés vers la Norvège" ont affirmé les autorités de sécurité alimentaire. (illustration) - -

Les autorités de sécurité alimentaire norvégiennes été informées que des plats Findus censés être à base de boeuf et soupçonnés d'avoir contenu du cheval avaient été retirés des rayons.

Après la Suisse, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Angleterre et la France... la Norvège. Les autorités de sécurité alimentaire norvégiennes ont annoncé mercredi avoir été informées que des plats Findus censés être à base de boeuf et soupçonnés d'avoir contenu du cheval avaient été retirés des rayons.

"Des produits surgelés finis qui pourraient contenir de la viande de cheval ont été exportés vers la Norvège" mais "toutes les grandes chaînes de supermarchés et Findus ont confirmé à l'Autorité de l'alimentation qu'ils avaient retiré les produits et que ceux-ci n'étaient plus dans les rayons norvégiens", a indiqué cette Autorité dans un communiqué.

>> Lire aussi - Lasagnes au cheval : les six protagonistes d’un vaste circuit commercial

Réunion de crise européenne

Face aux scandales en cascade, les ministres européens de l'Agriculture se devaient de réagir. Ils tiennent une réunion de crise mercredi soir à Bruxelles pour étudier les mesures à prendre au niveau de l'UE.

>> Lire aussi - Les enjeux de la réunion de crise à Bruxelles

La réunion est "informelle". Tous les pays européens ne seront pas représentés et aucune décision concrète n'est attendue. Mais elle doit permettre "un échange de vues entre les Etats membres les plus affectés, dont la France, la Grande-Bretagne, le Luxembourg, la Suède, la Roumanie et la Pologne", a indiqué la présidence irlandaise de l'UE. Le sujet sera ensuite débattu vendredi au sein d'un comité d'experts européens et surtout lors du prochain Conseil européen de l'Agriculture le 25 février à Bruxelles.
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a précisé au micro de BFMTV la ligne que va défendre de la France à cette réunion : "il faut avancer sur la question de l’étiquetage, l’origine des viandes. La traçabilité est parfaite sur la viande bovine française, mais dès qu’on passe à de la viande transformée, l’origine des viandes n’est plus étiquetée".

C.P. avec AFP