BFMTV

Le Danemark n'accueillera plus aucun réfugié en 2018

La ministre à l'Immigration et l'intégration danoise, Inger Støjberg.

La ministre à l'Immigration et l'intégration danoise, Inger Støjberg. - EMMANUEL DUNAND / AFP

Jeudi, le gouvernement danois a annoncé qu'il n'accueillerait plus de réfugié en 2018, pour favoriser l'installation des nouveaux installés.

Le Danemark a annoncé jeudi qu'il n'accueillerait aucun réfugié au titre des quotas en 2018, afin de favoriser l'intégration de ceux nouvellement installés.

En 2016, le pays scandinave avait suspendu sa participation au programme de quotas de réinstallation des réfugiés des Nations unies. Il ne l'a depuis pas reprise.

"Nous sommes toujours dans la situation où nous bataillons pour intégrer les nombreux réfugiés qui sont arrivés au Danemark ces derniers années", a justifié la ministre à l'Immigration et l'intégration, Inger Støjberg, dans un communiqué.

Politique migratoire restrictive 

Membre du parti Venstre (centre-droit, libéral) du chef du gouvernement Lars Løkke Rasmussen, Inger Støjberg orchestre depuis 2015 la politique migratoire restrictive du Danemark.

"Bien que davantage de réfugiés soient entrés sur le marché du travail, il y en a encore trop qui ne subviennent pas à leurs besoins", a-t-elle ajouté.

Selon les chiffres du ministère, 3.500 demandeurs d'asile ont été enregistrés au Danemark en 2017, le plus bas niveau depuis 2008. 

Pour les dix premiers mois de l'année 2018, 2.600 demandes ont été déposées.

Depuis fin 2017, la nouvelle loi sur l'immigration, adoptée avec le soutien des sociaux-démocrates et de la formation populiste du Parti populaire danois (DF), prévoit que le nombre de réfugiés issus du programme des quotas est laissé à la discrétion du ministère l'Immigration et l'intégration.

B.L. avec AFP