BFMTV

L'étonnante "battle" des cathédrales britanniques, qui s'écharpent sur Twitter

La cathédrale de Gloucester, le 17 septembre 2015.

La cathédrale de Gloucester, le 17 septembre 2015. - Loïc Venance - AFP

Depuis près d'un mois, les cathédrales britanniques se livrent à une guerre de clochers d'un nouveau genre: sur Twitter, à coup de particularités architecturales, de Photoshop et de punchlines bien senties.

C'est bien connu, Twitter est un lieu de débats, voire de franches altercations - quand ça ne tourne pas au pugilat. Mais s’il y a des jouteurs qu'on n'attendait pas sur ce créneau, ce sont bien les cathédrales britanniques.

Depuis quelques semaines, elles s’affrontent sur le réseau social pour le titre de la meilleure cathédrale du pays. Le quotidien The Guardian retrace ce samedi les origines de cette battle d'un nouveau genre.

Tout a commencé début octobre, quand Saint-Paul, édifice emblématique de Londres, a entrepris d'embêter ses petits camarades sur Twitter. A l'occasion de la journée mondiale de l'architecture, la cathédrale a identifié huit autres édifices au-dessus d'une capture d’écran la présentant comme "le bâtiment préféré des Britanniques".

Celle de York s’est alors sentie un peu offensée de ne pas être "taguée" dans la publication, faisant valoir son impressionnant intérieur.

Saint Paul s’est excusée de cet oubli, soulignant que l’ordre alphabétique ne l'avantageait pas. York lui a pardonné - avec un emoji ange -, et suggéré que dans un classement par qualité, le problème devrait être réglé. Ce à quoi Saint-Paul a rétorqué qu'elle s’était toujours demandé qui viendrait en deuxième, derrière elle.

"La carte du Blitz"

Répondant au compte d’un projet architectural les classant par leurs graffitis, la cathédrale de Coventry a joué "la carte du Blitz". Invoquant violons et emoji triste, la cathédrale a fait remarquer: "C'est dur d’avoir des graffitis médiévaux quand vos parties médiévales ont été bombardées pendant la Seconde guerre mondiale…"

Les cathédrales se sont aussi lancées dans une bataille de Photoshop, pourtant loin d’être à court de particularités architecturales. La cathédrale de Coventry ayant accueilli une réplique de la Lune, celle de Norwich a carrément photoshopé l’Etoile noire de Star Wars derrière son clocher.

Surnommée #cathedralwars par les internautes, la joute verbale a même poussé l’un d'entre eux à lancer la #cathedralworldcup, coupe du monde Twitter des cathédrales. Un événement dont l'abbaye de Westminster se sent un peu exclue.

La cathédrale de Notre-Dame de Paris pourrait aussi faire valoir ses droits. Pour l’heure, seules des cathédrales au Royaume-Uni ont été sélectionnées pour cette coupe "du monde".

Liv Audigane