BFMTV

VIDEO - Le Costa Concordia en route vers Gênes sous haute surveillance

Le paquebot Costa Concordia, échoué sur l'île italienne de Giglio, avant les opérations de démantèlement.

Le paquebot Costa Concordia, échoué sur l'île italienne de Giglio, avant les opérations de démantèlement. - -

Le paquebot de croisière, qui avait fait naufrage le 13 janvier 2012, quittera finalement l'île italienne de Giglio ce mercredi. Quatorze bateaux escorteront le navire, qui passera à 25 kilomètres de la Corse, près de l'île d'Elbe. Un parcours qui inquiète.

Le Costa Concordia entame son dernier voyage, mercredi. Plus de deux ans après son naufrage au cours duquel 32 personnes avaient péri, le 13 janvier 2012, le navire de croisière sera enfin remorqué pour quitter l'île du Giglio. Après un remorquage de quatre à cinq jours, le paquebot devrait atteindre le port de Gênes, dans le nord de l'Italie, où il sera ensuite démantelé. Mais avant cela, son transfert se fera sous haute surveillance.

Un remorquage sous haute tension

Trajet du convoi qui remorquera le Concordia
Trajet du convoi qui remorquera le Concordia © -

L'opération représente un véritable défi technique, avec 114.000 tonnes à remorquer. Mercredi, après une semaine de renflouement, l'épave devrait remonter vers Gênes en passant à proximité de la Corse.

Ce trajet inquiète de nombreux habitants de l'île de Beauté, qui redoutent une pollution maritime en cas de fuites de produits toxiques. Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, s'est emparée du dossier, indiquant qu'elle s'inquiétait des risques de pollution. Une inquiétude que n'a pas beaucoup goûtée Gian Luca Galletti, son homologue italien.

C'est d'abord par un échange de tweets assez "secs" entre Ségolène Royal et son homologue italien que le ton s'est "durci".

Dpt pour la réunion des ministres de l'Env. à Milan.Je vais demander au ministre italien les preuves de sécurité écologique sur le Concordia
— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 16 Juillet 2014
Sulla #Concordia siamo e saremo controllori rigorosi. Nessuno più di noi ha a cuore il nostro mare. @RoyalSegolene @minambienteIT
— Gian Luca Galletti (@glgalletti) 17 Juillet 2014

"Concernant le Concordia, nous sommes et serons très vigilants. Le contrôle des mers est la première préoccupation de l'Italie", explique Gian Luca Galletti dans son tweet.

Puis, dans une interview à La Stampa, il s'en prend à la ministre française de l'Ecologie et estime ne pas avoir de leçon à recevoir. "Je n'accepte pas que quiconque me rappelle à mes devoirs concernant le contrôle de nos mers, car c'est notre première préoccupation", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il trouvait "anormal le 'timing', le ton et les modalités de la demande de Madame Royal".

Hydrocarbures et produits toxiques en soute

Et pour cause, dans un communiqué publié par le ministère de l'Ecologie, on apprend l'existence dans les soutes du Concordia de "163 tonnes d'hydrocarbures et de produits huileux ainsi qu'environ 12 tonnes de produits toxiques" qui, eux, "sont confinés dans des containers scellés".

Les autorités italiennes ont indiqué que ces quantités résiduelles ne pouvaient pas être pompées. Pour sa part, Gilles Simeoni, le maire de Bastia, qualifie le bateau de "véritable bombe flottante", et appelle à une "véritable mobilisation populaire", ainsi qu'à une manifestation en mer.

Devant la levée de boucliers, les autorités françaises et italiennes ont dû apporter des garanties à cette opération. Les Italiens ont prévu pas moins de 14 navires pour escorter le Costa Concordia, dont quatre remorqueurs pour les activités anti-pollution, et le ministre italien de préciser "que le bateau ne viendra à aucun moment dans les eaux territoriales françaises."

Les autorités françaises ont quant à elles engagé "un bâtiment de Soutien d'assistance et de Dépollution", le "Jason", qui aura pour mission de "surveiller le convoi lorsqu'il va longer la côte de Haute-Corse". Ségolène Royal se trouvera à son bord pendant les opérations de remorquage "pour marquer toute l'importance qu'[elle] accorde à cet enjeu écologique majeur".

Livio Le Bolloc'h avec Mélanie Vecchio (vidéo)