BFMTV

Silvio Berlusconi déchu de son poste de sénateur

Sylvio Berlusconi le 1er février 2012 au Parlement italien à Rome.

Sylvio Berlusconi le 1er février 2012 au Parlement italien à Rome. - -

Condamné à un an de prison pour fraude fiscal, Silvio Berlusconi a été déchu de son poste de sénateur mercredi.

L'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, condamné à un an de prison pour fraude fiscale, est officiellement déchu de son poste de sénateur, apprend-on ce mercredi.

Il s'agit d'une première après vingt ans passés au Parlement. Le président du Sénat, Pietro Grasso, a fait cette annonce après les rejets par le Sénat, au cours de plusieurs votes successifs, des divers documents visant à contrecarrer la déchéance du Cavaliere.

La déchéance du Cavaliere, 77 ans, de son mandat de sénateur a été immédiate, de sorte que le Sénat a dans la foulée admis en son sein son suppléant dans sa circonscription du département du Molise, Ulisse Di Giacomo.

Le baroud d'honneur du Cavaliere

Pendant toute la journée les partisans de l'ex-chef du gouvernement ont cherché à s'opposer à l'expulsion de leur chef, mais en vain, vu les rapports de forces au Sénat.

En effet, au cours des neuf votes sur des documents censés "sauver" le Cavaliere, près de 200 sénateurs ont systématiquement voté contre, sur les 321 que compte la Chambre haute.

"C'est un jour amer, un jour de deuil", a estimé Silvio Berlusconi, la main sur le coeur, en sortant saluer ses partisans à Rome. "C'est un jour de deuil pour la loi, le droit, la démocratie", a-t-il répété devant plusieurs milliers de ses fidèles.

D. N. avec AFP