BFMTV

"Lobby gay": le Vatican fustige "médisance" et "calomnie"

Les rumeurs vont bon train sur les raisons de la démission de Benoît XVI. Le porte-parole du Vatican les dément fermement.

Les rumeurs vont bon train sur les raisons de la démission de Benoît XVI. Le porte-parole du Vatican les dément fermement. - -

Le porte-parole du Vatican s'en est pris violemment aux articles de presse faisant état d'intrigues dans les hautes sphères du Saint-Siège et de l'existence d'un "lobby gay", les qualifiant de "médisance et désinformation."

Le Vatican proteste. Alors que circule la rumeur sur un "lobby gay" qui serait à l'origine de la démission du pape Benoît XVI, le porte-parole du Vatican s'en est pris violemment aux articles de presse faisant état de ces intrigues, les qualifiant de "médisance, désinformation, voire calomnie", dans une interview à Radio Vatican.

"Certains cherchent à profiter du mouvement de surprise et de désorientation" après la démission historique annoncée par le pape Benoît XVI, "pour semer la confusion et jeter le discrédit sur l'Eglise et son gouvernement", a dénoncé le père Federico Lombardi qui y voit "des pressions inacceptables" sur le prochain conclave chargé d'élire le nouveau pape.

"Les pressions se multiplient"

"Nous n'avons pas, et c'est heureux, à porter la douleur pour la mort d'un pape aimé, mais une autre épreuve ne nous est pas épargnée: la multiplication des pressions et des considérations étrangères à l'esprit dans lequel l'Eglise voudrait vivre ce temps d'attente et de préparation", poursuit le père jésuite.

La presse italienne a fait sensation cette semaine en évoquant la présence d'un "lobby gay" au sein du Vatican, qui serait victime de chantage de laïcs auxquels ils seraient liés par des liens de "nature mondaine".

Le Vatican a aussi fustigé les allégations de scandales financiers et sexuels dans la Curie romaine, les qualifiant d'"informations fausses" visant à "conditionner" le futur conclave.

A.K. avec AFP