BFMTV

Benoît XVI de retour au Vatican

Benoît XVI, lorsqu'il occupait encore ses fonctions de pape.

Benoît XVI, lorsqu'il occupait encore ses fonctions de pape. - -

L'ancien pape, qui a démissionné le 28 février dernier, revient ce jeudi dans la cité pontificale, où il va résider, non loin du pape François. C'est la première fois qu'une telle cohabitation se produit au Vatican.

L'image est symbolique. Deux mois après sa démission historique, le pape émérite Benoît XVI, 86 ans, fait son retour jeudi au Vatican où il s'installera... à quelques centaines de mètres seulement de son successeur. Une cohabitation inédite dans l'histoire du petit État.

Joseph Ratzinger, après deux mois passés dans la résidence pontificale d'été de Castel Gandolfo à 25 kilomètres au sud-est de Rome, vient s'installer dans le monastère "Mater Ecclesiae", qui a été rénové et aménagé pour lui sur la colline du Vatican.

Accueilli par le pape François

Le pape François, qui a multiplié les gestes d'amitiés envers Benoît XVI en lui téléphonant plusieurs fois ou en célébrant une messe pour lui, l'accueillera lui-même à 16h50 à l'entrée du monastère. Un temps de prière pourrait unir les deux papes.

Pour la première fois dans l'Histoire, un pape en exercice et un pape à la retraite cohabiteront à quelques centaines de mètres de distance dans le plus petit État du monde.

Quand cette solution -avant même que l'on connaisse le nom de son successeur- avait été annoncée, elle avait surpris et suscité quelques critiques ou inquiétudes: comment le nouveau pontife pourrait-t-il gouverner de manière totalement libre, avec à proximité un prédécesseur qui connaît tout des arcanes du pouvoir au Vatican?

D'autant plus que le secrétaire particulier du pape, l'archevêque allemand George Gänswein, dirige toujours la "maison pontificale" de François, et à ce titre est chargé d'organiser son emploi du temps.

Vie discrète

Mais la mini-tempête semble s'être apaisée: Benoît XVI, conformément à sa promesse de "vivre caché du monde" dans la prière et l'étude, a mené une vie extrêmement discrète et ne s'est manifesté d'aucune manière dans les affaires du Vatican durant son séjour à Castel Gandolfo. Il devrait faire de même au Vatican.

Il ne sera pas pour autant reclus, pourra recevoir qui il veut et se promener dans les jardins du Vatican, avait indiqué le père Lombardi: ce qui pourrait lui donner l'occasion de rencontrer François, qui pourrait aussi venir le consulter.

Selon son entourage, Benoît XVI a été soulagé que ce poids énorme de responsabilités lui soit levé, même s'il continue de prier pour l'Église et de suivre son évolution. En outre, son tempérament rigoureux n'aime pas le mélange des genres: il est aujourd'hui retraité et n'est plus en exercice.

Affaibli mais pas malade

Le 23 mars, la rencontre historique dans la belle propriété pontificale de Castel Gandolfo, au fond d'un grand parc au dessus du lac d'Albano, avait éveillé des inquiétudes sur la santé du pape émérite: des images l'avaient montré au monde entier très vieilli, marchant appuyé sur sa canne, suivant difficilement son prédécesseur.

"Il est âgé, affaibli par l'âge, mais ne souffre d'aucune maladie", a souligné jeudi le père Lombardi. Le changement soudain de rythme pourrait avoir provoqué cette intense fatigue, selon les experts médicaux.

Dans l'ancien monastère réaménagé dans la verdure, l'ancien pape s'installera avec quatre laïques consacrées du mouvement "Memores Domini" (du mouvement "Communion et Libération") qui le servaient déjà dans l'appartement pontifical, ainsi que Mgr Gänswein. Une chambre est aussi réservée pour Mgr Georg Ratzinger, frère aîné de l'ancien pape, quand il viendra de Bavière.

A.S. avec AFP