BFMTV

G8: des villages Potemkine en Irlande

BFMTV

Les huit premières puissances mondiales se réunissent à partir de lundi en Irlande du Nord. Afin de dissimuler la misère, le comté de Fermanagh, où se tient le sommet, a offert un lifting express aux villages de la région.

Opération cache-misère en Irlande du Nord. Alors que les huit pays les plus puissants de la planète se réunissent à partir de lundi dans le comté de Fermanagh, les autorités locales ont offert un rafraîchissement aux commerces de la région, afin de donner l'image d'une économie en plein essor.

Des autocollants sur les façades en faillite

Plusieurs centaines de milliers de livres et coups de peinture plus tard, une trentaine de commerces du comté ont vu leurs façades rénovées. Seulement, à y regarder de plus près, des autocollants donnnant l'illusion d'une boutique encore en activité ont été apposés sur les vitrines.

Un procédé qui n'est pas sans rappeler la légende des villages Potemkine, à la fin du XVIIIe siècle en Russie. Le ministre de l'époque aurait demandé à ce que de luxueuses façades faites de carton-pâte soient construites, pour masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l'impératrice Catherine II en Crimée.

Un million d'euros

L'idée est curieuse mais ne semble pas déranger les habitants. "Ces photos sur les vitrines, cela rend la ville plus belle", explique une passante.

Plus pragmatique, une jeune fille reconnaît que "ce n'est pas de bon goût mais c'est mieux que rien".

De son côté, Phil Flanagan, élu local, fustige le coût élevé de ces travaux qui auraient coûté, selon lui, plus d'un million d'euros. Il dénonce également la tentative des autorités de masquer les effets de la crise. "A mon avis, ils ont fait cela pour dire aux dirigeants du G8, que la politique d'austérité fonctionne, alors qu'en vérité, c'est l'inverse", assure-t-il.

Mais les autorités se défendent de toute manipulation liée au G8. Celles-ci préférant parler d'un simple programme de rénovation, destiné à relancer les investissements dans la région.

M.G. avec Tiffanie Osswalt et Marion Ruaud