BFMTV

Attentats en Espagne: l'imam de Ripoll serait bien mort dans l'explosion à Alcanar

La police fouille les décombres du logement conspiratif utilisé par les terroriste à Alcanar le 20 août 2017

La police fouille les décombres du logement conspiratif utilisé par les terroriste à Alcanar le 20 août 2017 - JOSE JORDAN / AFP

La police catalane a indiqué ce lundi soir que l'imam de Ripoll, soupçonné d'être le cerveau des attentats, est bien mort dans l'explosion de la maison d'Alcanar.

La police espagnole recherchait depuis plusieurs jours celui qu'on surnomme l'imam de Ripoll, soupçonné d'être le cerveau des attentats qui ont fait 15 morts et une cinquantaine de blessés à Barcelone et à Cambrils jeudi.

L'homme était introuvable depuis mardi dernier. Avant de disparaître, il avait prévenu plusieurs personnes de son entourage qu'il partait en vacances au Maroc. Depuis plusieurs jours, la police le soupçonnait d'être mort dans l'explosion de la maison d'Alcanar depuis laquelle les terroristes préparaient les attentats. Une information confirmée ce lundi soir par la police.

Un peu plus tôt ce lundi, la police catalane avait parlé "d'indices solides" permettant de conclure que l'imam avait péri dans l'explosion. Les restes de trois corps pourraient se trouver dans les décombres du logement, qui abritait au moins 120 bombonnes de gaz.

C.Br. avec Julie Guillot et AFP