BFMTV

Le Daily Mail critiqué pour son titre sur le "jeu de jambes" de Theresa May et Nicola Sturgeon

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon et la cheffe du gouvernement britannique Theresa May le 27 mars 2017

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon et la cheffe du gouvernement britannique Theresa May le 27 mars 2017 - Russell Cheyne-AFP

Le quotidien britannique Daily Mail est au cœur d'une polémique après avoir titré sur le "jeu de jambes" des Premières ministres britannique et écossaise en plein Brexit.

Tollé pour le Daily Mail. Le quotidien britannique a publié en une mardi une photo des jambes de la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, et de son homologue écossaise, Nicola Sturgeon, pour illustrer le Brexit et le risque d'éclatement du pays.

"Qu'importe le Brexit, qui a gagné le jeu de jambes?" a titré le tabloïd à côté de la photo des deux femmes en jupe, assises, leurs jambes en premier plan.

Dans les pages du deuxième quotidien du pays en nombre de ventes, un article qualifie les jambes de Nicola Sturgeon "plus coquettes, tantôt croisées, une tentative directe de séduction".

"Ce sont leurs membres inférieurs qui font la Une"

Bronca sur les réseaux sociaux dès lundi soir, lorsque la une a été divulguée, les internautes dénonçant un traitement sexiste et misogyne. Quelque 300 personnes se sont plaintes auprès de l'Independent Press Standards Organisation, l'Observatoire britannique de la presse, selon The Telegraph. La députée travailliste Yvette Cooper a vivement réagi. "On est en 2017. Les décisions de deux femmes détermineront si le Royaume-Uni doit continuer d'exister. Et ce sont leurs membres inférieurs qui font la une. Evidemment." Une autre élue travailliste, Harriet Harman, a quant à elle qualifié cette une de "débile".

Un ancien conseiller de Tony Blair, Alastair Campbell, a qualifié le journal de "saleté totale" et a encouragé les Britanniques à en déchirer les exemplaires. Le ministre des Transports écossais a quant à lui parlé de "torchon". Le dirigeant actuel du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, a dénoncé un "sexisme" qui devrait être "relégué à de l'histoire ancienne". "Honte au Daily Mail", a-t-il dénoncé.

Ed Miliband, ancien leader travailliste, a opté pour l'ironie: "Les années 50 ont appelé, elle veulent récupérer leur titre de une."

Un internaute s'est amusé à remplacer les deux femmes par quatre hommes politiques en short.

En réaction, de nombreux internautes ont posté des photos de leurs jambes avec le mot-clé #legsit.

Theresa May a également réagi, mais estimant que les gens devaient pouvoir "s'amuser un peu".

"En tant que femme en politique, tout au long de ma carrière, j'ai constaté que très souvent ce que je porte - en particulier mes chaussures - a été un sujet observé de très près par les gens. Bien entendu, en tant que politiciens nous essayons de changer la vie des gens. Je pense que la plupart d'entre eux se concentrent sur notre travail. Mais s'ils veulent s'amuser un peu sur ce que nous portons, qu'il en soit ainsi."

Le Daily Mail a répondu aux critiques, rappelant qu'il s'en prenait régulièrement au physique des personnalités politiques. "Pitié, ayez une vie!" a ironisé l'auteure de l'article. "Liberté", a titré le tabloïd dans son édition de ce mercredi alors que Theresa May a signé le document d'activation du Brexit. Et a republié la photo controversée, avec un bandeau indiquant "censuré par la gauche".
Céline Hussonnois-Alaya