BFMTV

Marche contre l'antisémitisme: le Rassemblement national rendra un hommage séparé 

Marine Le Pen le 6 février dernier à Paris.

Marine Le Pen le 6 février dernier à Paris. - LUDOVIC MARIN / AFP

Plusieurs partis politiques ont appelé à un rassemblement transpartisan contre l'antisémitisme, mardi à Paris, auquel LFI et le RN n'ont pas été conviés. Le parti de Marine Le Pen organisera finalement son propre hommage.

Le Rassemblement national ne défilera pas ce mardi aux côtés des formations politiques contre l'antisémitisme mais rendra un hommage séparé aux victimes des actes antisémites, a annoncé lundi le parti d'extrême droite dans un communiqué.

Le Rassemblement National, ex-FN, explique qu'il "n'entend pas défiler aux côtés de formations et de dirigeants politiques qui soit n'ont rien fait depuis trente ans contre l'implantation des réseaux islamistes dans les quartiers, soit les ont encouragés, soit même entretiennent à leur égard un double langage irresponsable et criminel".

"C'est donc en dehors de cette manifestation-instrumentalisation que les élus du Rassemblement national et (la présidente) Marine Le Pen rendront hommage aux victimes des actes antisémites en prenant l'initiative de gestes à haute portée symbolique", ajoute le parti.

Jean-Luc Mélenchon, chef de la France Insoumise, a quant à lui indiqué qu'il participerait au rassemblement contre l'antisémitisme prévu mardi, après la naissance d'une polémique du fait que le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, était accusé de n'avoir convié ni La France Insoumise, ni le Rassemblement national à cette manifestation, prévue à 19 heures place de la République. 

Jeanne Bulant avec AFP