BFMTV

Allemagne: le rival de Merkel fait un doigt d'honneur en une d'un magazine

Le candidat du SPD allemand, Peer Steinbrück, pose en une d'un magazine en train de faire un doigt d'honneur.

Le candidat du SPD allemand, Peer Steinbrück, pose en une d'un magazine en train de faire un doigt d'honneur. - -

Peer Steinbrück, candidat SPD aux élections à la chancellerie, s'affiche en une du "Süddeutsche Zeitung Magazin" en faisant un doigt d'honneur.

Que s'est-il passé dans la tête de Peer Steinbrück? Le candidat social-démocrate allemand, rival d'Angela Merkel aux élections législatives de la fin septembre, s'affiche en une du Süddeutsche Zeitung Magazin en train de faire un doigt d'honneur.

Volonté de paraître rock'n'roll ou défi personnel? Rien de tout cela. Questionné par le magazine du quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung, sur les surnoms dont il avait été affublé après ses diverses gaffes de communication pendant la campagne, Peer Steinbrück a répondu en faisant un doigt d'honneur.

Peer Steinbrück avait accepté de participer à cette "interview muette", publiée tous les vendredis avec des personnalités différentes, dont le principe est de répondre à des questions par des gestes immortalisés par un photographe.

Steinbrück n'a pas réclamé de censure

L'image, qui fait la couverture de l'édition de vendredi du SZ Magazin, a été rendue publique jeudi soir et a immédiatement déchaîné les réseaux sociaux.

Le plus surprenant étant que le candidat SPD n'a même pas cherché à la censurer. D'après la Süddeutsche Zeitung, le porte-parole de Peer Steinbrück a voulu empêcher la parution de cette photo, mais le candidat social-démocrate aurait insisté pour ne pas s'y opposer. "Non, c'est bon", aurait-il déclaré, selon le journal.

Le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler (parti libéral, FDP), cité par l'agence de presse allemande dpa, a immédiatement attaqué son rival Steinbrück en marge d'un meeting électoral: "Un tel geste n'est pas possible de la part d'un candidat à la chancellerie".

Ces derniers jours, Steinbrück, qui n'a jamais réussi à mettre vraiment en danger Angela Merkel, remontait dans les sondages après de bonnes prestations télévisées. Reste à voir si la tendance va se poursuivre.

A. K. avec AFP