BFMTV

Etats-Unis: la Floride et une partie de la Géorgie en alerte avant l'arrivée de l'ouragan Dorian en catégorie 4

La tempête tropicale Dorian

La tempête tropicale Dorian - Capture d'écran du site de National HUrricane Center (NHC)

La Floride et une partie de la Géorgie se préparent a être touchés par des vents violents, pouvant atteindre les 180 km/h, dans les jours à venir.

Depuis le début de la semaine, la tempête tropicale Dorian devenue ouragan sème la panique dans les Caraïbes, où elle a touché plusieurs îles, causant notamment des dégâts en Martinique, épargnant relativement Porto Rico ensuite. L'ouragan est désormais attendu dans le sud-est des États-Unis entre dimanche et lundi, avec encore plus de puissance, puisqu'il devrait alors être de catégorie 4. 

Dans un premier temps, la tempête tropicale a traversé mardi l’arc antillais, causant quelques inondations dans le sud de la Martinique, qui avait été placée en vigilance orange fortes pluies et orages et vigilance jaune pour vents violents. Une fois passée, elle a laissé derrière elle une route effondrée, beaucoup de nettoyage dans les commerces et les habitations et 4.000 foyers privés d'électricité. Aucune victime n'est à déplorer, précise la préfecture.

Des vents jusqu'à 210 kmh/h

Quelques heures plus tard, l’île de Porto Rico a essuyé mercredi le passage de la tempête, qui s’était renforcée entre temps pour passer officiellement à l'état d'ouragan de niveau 1. Au final, malgré d’importantes précipitations charriées par des vents dangereux, Porto Rico a été relativement épargné et Dorian s’est finalement éloigné de l’île, poussant le Centre national des ouragans (NHC) américain à retirer son alerte pour le territoire.

Désormais, c'est la Floride qui est en état d'alerte et qui devrait être touchée entre entre dimanche et lundi. Des précipitations dont l'accumulation atteindra de 10 à 20 centimètres sont attendues. Entre temps, le cyclone sera devenu "majeur", de catégorie 3, voire 4, selon les médias américains, avec des vents à au moins 178 km/h, et pouvant frôler les 210 km/h.

Le gouverneur de Géorgie a ensuite déclaré à son tour l'état d'urgence, pour une partie de cet État, à l'approche de l'ouragan. Cette décision concerne 12 des 159 comtés de Géorgie. Son gouverneur, Brian Kemp, a estimé que cette tempête avait le "potentiel de produire des effets catastrophiques pour les habitants" de la région côtière du sud-est des Etats-Unis.

Trump appelle à la prudence

"Tous les Floridiens devraient avoir préparé un plan. N'attendez pas que ça soit trop tard!", a mis en garde le gouverneur de cet Etat, Ron DeSantis. "Vous devriez avoir suffisamment de réserves de nourriture, d'eau et de médicaments pour tenir sept jours", a-t-il appuyé pendant une conférence de presse. "Il semble que l'ouragan Dorian va frapper la Floride tard dimanche soir. Soyez prêts et s'il vous plaît, suivez les instructions de l'Etat (de Floride, ndlr) et du gouvernement fédéral, ça sera un très gros ouragan, peut-être un des plus gros", a tweeté le président Donald Trump jeudi matin.

Le président américain a également annoncé, ce jeudi, annuler son voyage en Pologne en raison de l'ouragan Dorian. 

Selon le dernier point du Centre national des ouragans (NHC) américain à 15h ce jeudi, l'oeil de Dorian se trouvait à 355 kilomètres au nord de Porto Rico et à 600 kilomètres à l'est des Bahamas, tandis que l'ouragan se déplaçait vers le nord-ouest à une vitesse de 20 km/h.

Hugo Septier avec AFP