BFMTV

Etats-Unis: Hillary Clinton domine le premier débat démocrate

Hillary Clinton lors du premier débat de la primaire démocrate le 13 octobre à Las Vegas

Hillary Clinton lors du premier débat de la primaire démocrate le 13 octobre à Las Vegas - Josh Haner - AFP

Lancée sur la route de la présidentielle en 2016, Hillary Clinton s'inscrit comme la grande favorite du parti démocrate.

Hillary Clinton a affiché mardi à Las Vegas calme et assurance face aux piques de ses rivaux sur ses volte-face, assumant pleinement son rôle de grande favorite lors du premier débat de la primaire démocrate.

Habituée de ces rendez-vous, elle a participé à plus d'une vingtaine de débats en 2008 lors de sa première tentative pour la Maison Blanche, l'ex-secrétaire d'Etat, qui a su parfois faire rire, s'est présentée comme la meilleure chance de son camp face aux républicains lors de la présidentielle de 2016.

"Elle ne s’est pas laissée démonter, personne n’a réussi à la désarçonner", a résumé Timothy Hagle, professeur de sciences politiques à l’université de l’Iowa.  Selon le dernier sondage CBS, Hillary Clinton recueille 46% des intentions de vote chez les démocrates. 

L'affaire controversée des mails 

A 391 jours de l'élection présidentielle, les conservateurs savent que leur adversaire le plus redoutable reste Hillary Clinton, et la machine républicaine est quasi-entièrement tournée contre elle.

L'affaire de la messagerie privée de l'ex-secrétaire d'Etat, préférée au compte gouvernemental, est qualifiée d'affaire d'Etat par les républicains.

La candidate a reçu, sur ce point, le soutien de Bernie Sanders, qui a appelé les médias et ses adversaires politiques à se concentrer sur les "vrais problèmes": "Le peuple américain en a marre d'entendre parler de vos satanés emails", a-t-il lancé, provoquant un tonnerre d'applaudissements.

La volonté d'incarner un "sacré changement" 

Hilary Clinton, qui espère offrir aux démocrates un troisième mandat consécutif à la Maison Blanche, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale, a souligné qu'elle n'entendait pas pour autant faire un "troisième mandat Obama".

"Etre la première femme présidente serait un sacré changement!", a-t-elle lancé, soulignant qu'elle entendait s'appuyer sur le bilan de Barack Obama tout en allant au-delà.

L'ancien président Bill Clinton (1993-2001) a regardé à la télévision son épouse présenter son projet et expliquer qu'elle ne demandait à personne de voter pour elle "en raison de son nom de famille".

Barack Obama avait, lui aussi, prévu de regarder le débat démocrate... mais pas dans son intégralité. "Il y a un bon match de baseball ce soir, je ne serais pas surpris qu'il fasse un peu de zapping", avait prévenu son porte-parole, Josh Earnest.

AF Lespiaut avec AFP