BFMTV

États-Unis: deux policiers suspendus pour avoir violemment fait chuter un manifestant de 75 ans

L'homme a été hospitalisé dans un état grave. Une enquête a été ouverte afin de faire la lumière sur cette affaire.

La courte séquence a provoqué l'émoi sur les réseaux sociaux. Alors que les hommages à George Floyd, mort le 25 mai au cours d'une intervention policière à Minneapolis, se multiplient, la colère est toujours palpable dans les rues américaines et les manifestations se poursuivent

Violent choc au sol

C'était le cas ce jeudi à Buffalo, dans l'État de New-York, où plusieurs centaines de personnes étaient présentes près de Niagara Square afin de demander justice et la fin des violences policières. En début de soirée, alors que le couvre-feu devait entrer en vigueur dans cette ville située en bordure du lac Érié, les policiers sont intervenus afin de disperser les militants.

Une vidéo de la manifestation montre un septuagénaire s'approcher des officiers afin de leur parler, de manière pacifique. Il est alors subitement repoussé par deux agents et perd l'équilibre. Sa chute en arrière entraîne un violent choc sur le sol au niveau du crâne et l'apparition, quelques secondes plus tard, d'une large tache de sang sur le trottoir.

Malgré la scène, les policiers ne semblent pas se précipiter pour porter secours au septuagénaire, visiblement inconscient.

La victime dans un état grave

Comme le signale le média local The Buffalo News, qui reprend un communiqué du maire de la ville, Byron Brown, la victime âgée de 75 ans a été hospitalisée dans état grave, mais stable, au centre médical du comté d'Érié.

Quelques heures après les faits, et après avoir dans un premier temps affirmé que le manifestant avait trébuché lors d'un affrontement, la police a annoncé avoir suspendu les deux officiers de manière immédiate, et sans solde. Une enquête interne a en outre été ouverte. 

Reste que, la séquence, vue plus de 20 millions de fois, a logiquement scandalisé la classe politique locale. "Cet incident est totalement injustifié et tout à fait honteux. Les officiers de police doivent faire respecter - et non abuser - la loi", a écrit le gouverneur de l'État de New-York, Andrew Cuomo, sur Twitter. 

De son côté, l'édile de Buffalo, qui s'est dit "profondément troublé", a qualifié la scène de "décourageante." 

"J'espère continuer de miser sur les progrès que nous avons accomplis alors que nous travaillons ensemble pour lutter contre l'injustice et l'iniquité raciales dans la ville de Buffalo. Mes pensées vont à la victime ce soir", conclut Byron Brown. 
Hugo Septier