BFMTV

Manifestations pour George Floyd: un homme tué par la police à Louisville

Manifestation à Louisville, Kentucky, Etats-Unis, le 30 mai 2020

Manifestation à Louisville, Kentucky, Etats-Unis, le 30 mai 2020 - BRETT CARLSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

La mort de David McAtee, un Afro-Américain, pourrait aggraver les tensions actuelles déjà fortes aux Etats-Unis. Il a été tué par balles lors d'une intervention de police pour disperser la foule à Louisville, après le couvre-feu, ce qui a entraîné le renvoi du chef de la police locale.

David McAtee, 53 ans, a été tué dans la nuit de lundi à mardi à Louisville, dans le Kentucky, par des tirs de policiers. La mort de cet homme noir est survenue au cours de l'un des nombreux rassemblements se déroulant depuis une semaine aux Etats-Unis, après la mort de George Floyd. Les manifestants y dénoncent les bavures policières qui frappent les Afro-Américains de manière disproportionnée dans le pays.

Dispersion d'un rassemblement après le couvre-feu

A Louisville, comme dans de nombreuses villes américaines actuellement, un couvre-feu a été mis en place, alors que des manifestations ont dégénéré en affrontements. D'après le récit des autorités, dans la nuit de dimanche à lundi, la Garde Nationale - déployée dans plusieurs villes - tentait de disperser les manifestants dans l'ouest de la ville, alors que le couvre-feu (de 21h à 6h30) était passé, rapporte CNN.

"Des officiers et des soldats ont commencé à vider la zone, et se sont faits tirer dessus à un moment", a déclaré lundi Steve Conrad, ex-chef de la police de Louisville, lors d'une conférence de presse. Les forces de l'ordre ont alors "riposté, et nous avons eu un homme mort sur les lieux."

Cet homme était David McAtee. Il était propriétaire du YaYa's BBQ, un restaurant situé dans la zone où les policiers devaient disperser les manifestants, explique le Louisville Courier Journal, et a été mortellement touché par les tirs. 

Sa mort a déclenché une vague d'émotion dans la ville, David McAtee étant une figure importante au niveau locale. "C'était un pilier de la communauté", déclare sa mère, Odessa Riley, au journal local. "Nous avons perdu un merveilleux citoyen nommé David McAtee", a déclaré le maire de la ville Greg Fischer, "pour beaucoup, David était un ami".

Le chef de la police relevé de ses fonctions

Les policiers responsables des tirs ce jour-là n'ont pas activé leur caméras portatives lors de leur action. "Ce type d'échec institutionnel ne sera pas toléré", a déclaré Greg Fischer lundi ajoutant qu'en "conséquence, j'ai relevé Steve Conrad de ses fonctions de chef du département de police du métro de Louisville", rapporte ABC.

Deux autres agents pourraient également être renvoyés, a expliqué le nouveau chef de la police, Robert Schroeder, selon ABC. "Les deux officiers qui ont tiré avec leurs armes ont violé notre politique en ne portant pas ou en n'activant pas leurs caméras", a déclaré le nouveau chef. "C'est complètement inacceptable et il n'y a aucune excuse… Nous examinerons tout l'incident pour déterminer si d'autres violations de notre politique se sont produites".

"Il y a évidemment beaucoup de questions au sujet de cet incident. Je suis déterminé à obtenir toutes les réponses aussi vite que possible", assure le maire de la ville dans un communiqué, expliquant qu'il était en contact avec la mère de David McAtee.

Le gouverneur du Kentucky Andy Beshear a également déclaré lundi avoir autorisé la police de l'Etat à lancer une enquête sur la mort de David McAtee. Le procureur a lui annoncé avoir saisi le FBI.

La mort de Breonna Taylor

Louisville fait partie des villes où les rassemblements de ces derniers jours ont été particulièrement suivis. Les manifestants protestaient également contre la mort, en mars, de Breonna Taylor, une ambulancière noire de 26 ans, tuée par des tirs de police dans son appartement. Les agents, dotés d'un mandat de perquisition, agissaient dans le cadre d'un avis de recherche erroné concernant un suspect qui n'habitait plus l'immeuble et qui était déjà détenu. Ils ont atteint la jeune femme d'au moins huit balles, selon l'avocat.

Son compagnon Kenneth Walker, qui avait un permis de détention d'arme, avait réagi face à l'intrusion en faisant feu sur les policiers. Il a été arrêté pour tentative de meurtre sur un agent des forces de l'ordre.

La mort de David McAtee, dans un contexte déjà extrêmement tendu au sujet des bavures policières, pourrait bien évidemment aggraver la colère des manifestants, qui a parfois conduit à des émeutes. Face à cette situation, Donald Trump a menacé lundi d'avoir recours à l'armée si les manifestations dégénéraient à nouveau. 

Salomé Vincendon