BFMTV

CARTE. Couvre-feux, mobilisation de la Garde nationale... La situation se tend un peu partout aux États-Unis

-

- - -

Depuis la mort de George Floyd, les manifestations contre les violences policières et le racisme se sont multipliées aux États-Unis. Des émeutes ont éclaté dans certaines villes.

Los Angeles, Washington, Miami... La tension monte aux États-Unis où de nombreuses villes ont pris des mesures pour éviter que de nouvelles émeutes n'émaillent les manifestations contre les violences policières et le racisme auxquelles des milliers de personnes ont pris part ce dimanche à travers le pays.

Les rassemblements ont commencé après le décès de George Floyd, un homme noir de 46 ans tué lors d'une arrestation par un policier blanc à Mineapolis lundi 25 mai. Depuis, le mouvement de protestation ne fait que prendre de l'ampleur, autour des slogans "Black Lives Matter" ("La vie des Noirs compte") ou encore "I can't breathe" ("Je ne peux pas respirer", les derniers mots de Floyd).

Dans plusieurs villes, des affrontements ont eu lieu entre les forces de l'ordre et les manifestants. Des routes ont été coupées, des voitures et des commerces incendiés et les forces de l'ordre, déployées en grand nombre, ont répliqué par des gaz lacrymogènes et dans certains cas avec des balles en caoutchouc.

Des dizaines de couvre-feux instaurés

En tout, 42 villes ont décidé de mettre en place un couvre-feu ce dimanche face aux manifestations, selon le décompte de CNN. Dans 21 États, la Garde nationale a été appelée en renfort. La carte ci-dessous recense ces différentes mesures.

Malgré la mise en place du couvre-feu, une foule s'est rassemblée dimanche devant la Maison Blanche en scandant des slogans, en allumant des feux et en brandissant des pancartes. La police a finalement utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Plus de 4000 arrestations dans le pays

En tout, plus de 4100 personnes ont été arrêtées aux États-Unis ce week-end lors de manifestations selon le décompte de l'agence Associated Press. Pour l'instant, seul un policier lié à la mort de George Floyd a été arrêté et inculpé d'homicide involontaire.

Il s'agit de Derek Chauvin, l'agent que l'on voit dans une vidéo maintenir pendant de longues minutes son genou sur le cou de George Floyd, qui se plaint de ne pouvoir respirer. Il doit comparaître ce lundi devant un tribunal pour la première fois.

Louis Tanca avec AFP