BFMTV

Etats-Unis: 24 personnes blessées dans de violentes turbulences à bord d'un vol JetBlue

Les passagers de l'A320 JetBlue ont connu une belle frayeur, jeudi 11 août.

Les passagers de l'A320 JetBlue ont connu une belle frayeur, jeudi 11 août. - Matthew HINTON - AFP

24 personnes ont été blessées jeudi 11 août lors de violentes turbulences à bord d'un vol JetBlue effectuant le trajet Boston-Sacramento aux Etats-Unis.

De violentes turbulences lors d'un vol JetBlue Boston-Sacramento ont fait 24 blessés, jeudi 11 août dans la soirée. L'airbus A320 a été forcé d'atterrir dans la ville de Rapid City, dans le Dakota du Sud. La passagère californienne Rhonda Lynam raconte à la chaîne américaine ABC que beaucoup de passagers ont été littéralement soulevés de leurs sièges et que certains ont violemment heurté le plafond de l'appareil: 

"Les gens se sont envolés. D'un seul coup, c'est comme si nous étions dans un ascenseur en chute libre du haut de 50 étages. (...) Les gens ont été propulsés comme des poupées de chiffon. Tout le monde pleurait et criait. C'était la catastrophe dans l'avion."

Casey Corcoran, qui voyageait alors avec deux jeunes enfants, revient sur cette scène apocalyptique et traumatisante au cours de laquelle 22 passagers et deux membres de l'équipage ont été blessés: 

"Il y a eu comme un gros 'bang', comme si nous avions frappé un mur et qu'on nous laissait tomber vers le bas. Des tas de choses étaient tombées dans les allées, vous aviez des gens en train de pleurer...

Sur Twitter, Lynam poste plusieurs photos d'après l'incident, alors que le personnel d'urgence de l'appareil tentait de porter secours aux blessés. Selon un porte-parole de l'hôpital de Rapid City à la chaîne américaine, les blessures en question ne seraient que mineures. Plus de peur que de mal, donc.

La compagnie JetBlue a ensuite indiqué dans un communiqué que l'avion avait bien atterri à Rapid City vers 7h30 (heure locale), que des membres de la compagnie allaient être envoyés pour venir en aide aux clients blessés, et qu'un avion de substitution était en route pour les clients comptant continuer le voyage jusqu'à Sacramento."

J.B