BFMTV

Escalade de violence à Gaza, un soldat israélien et quatre Palestiniens tués

Bombardement israélien dans la bande de Gaza

Bombardement israélien dans la bande de Gaza - SAID KHATIB / AFP

L'armée israélienne a déclaré ce vendredi qu'un de ses soldats avait été tué par des Palestiniens. Celle-ci a répliqué en bombardant massivement la bande de Gaza. Quatre palestiniens ont été tués dans ces violences. un accord de cessez-le-feu a cependant pu être trouvé quelques heures plus tard entre les deux parties.

L'armée israélienne a massivement bombardé vendredi la bande de Gaza après la mort d'un de ses soldats tué par des tirs palestiniens, une escalade de violence qui a également coûté la vie à quatre Palestiniens et ravivé le spectre d'une nouvelle guerre. Il s'agit du premier soldat israélien tué près de Gaza depuis la guerre qui a opposé, en 2014, Israël au mouvement islamiste Hamas qui contrôle ce territoire palestinien, a indiqué un porte-parole militaire.

149 Palestiniens tués depuis le 30 mars 

La situation à Gaza est particulièrement explosive depuis le début, le 30 mars, d'un mouvement de protestation palestinien à la frontière avec l'Etat hébreu pour protester contre le blocus israélien visant ce territoire. Au moins 149 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne à Gaza depuis cette date. En représailles à la mort de son soldat "durant un incident" près de l'enclave palestinienne, l'armée israélienne a indiqué avoir mené une série de raids aériens "contre des cibles militaires". D'impressionnantes boules de feu et des panaches de fumée se sont élevés dans le ciel de Gaza après ces frappes.

Trois "combattants" du mouvement islamiste Hamas ont été tués, a confirmé la branche armée de cette organisation. Un quatrième Palestinien a été tué par des tirs israéliens. L'envoyé spécial de l'ONU pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a appelé Israël et le Hamas à la retenue. "Chacun dans la bande de Gaza doit s'éloigner du précipice. Pas la semaine prochaine. Pas demain. Immédiatement", a écrit Nickolay Mladenov sur son compte Twitter. "Ceux qui veulent provoquer une guerre entre Palestiniens et Israéliens ne doivent pas y parvenir", a-t-il ajouté.

Un accord de cessez-le-feu obtenu

Le Hamas et Israël ont décidé d'un cessez-le-feu tôt samedi après une escalade de violences vendredi qui a coûté la vie à quatre Palestiniens et un soldat israélien, a annoncé un porte-parole du mouvement islamiste.

"Grâce aux efforts de la communauté internationale et de l'ONU, nous sommes parvenus (à un accord) pour revenir à l'état de calme qui précédait entre l'occupation (israélienne) et les factions palestiniennes", a déclaré Fawzi Barhoum dans un communiqué

R.V. avec AFP