BFMTV

En Irak, un ancien palais vieux de 3400 ans découvert après une sécheresse  

Le palais date de l'âge de bronze.

Le palais date de l'âge de bronze. - Youtube - Eberhard Karls Universität Tübingen

Des archéologues allemands et kurdes ont mis au jour au Kurdistan irakien un palais vieux de plus de 3400 ans, jusque-là immergé, après une forte période de sécheresse dans la région à l'automne 2018.

Une forte sécheresse a eu des conséquences inattendues en Irak. En automne 2018, dans le Kurdistan irakien, des archéologues allemands de l’université de Tübingen et kurdes de l’Organisation d’archéologie du Kurdistan ont ainsi mis au jour les ruines d'un palais vieux de plus de 3400 ans, jusque-là immergé.

Situé à Kemune, sur les rives orientales du Tigre, le bâtiment date de l'âge de bronze, au moment où l'empire Mittani dominait le nord de la Mésopotamie et la Syrie, entre le XVe et le XIVe siècle avant J.-C.. Ce royaume est l'un des moins connus du Proche-Orient, souligne un communiqué, diffusé fin juin, de l'équipe qui a découvert le site.

"Cette découverte archéologique est l'une des plus importantes réalisées dans le région depuis ces dernières décennies et illustre le succès de la coopération kurde-allemande", se félicite l’archéologue Hasan Ahmed Qasim dans ce communiqué.

Dix tablettes retrouvées

Le site de Kemune avait déjà été découvert en 2010, au moment où le niveau de l'eau avait baissé. "Une tablette d'argile et des restes de peintures murales bleues et rouges avaient été trouvées, mais nous n'avions pas pu creuser", explique Hasan Ahmed Qasim. La zone est immergée depuis les années 1980 en raison de la construction d'un barrage. 

Le palace atteint une hauteur de 7 mètres. Plusieurs pièces ont été identifiées et huit d'entre elles ont pu être en partie mises au jour. Dix tablettes d'argile de l'empire Mittani ont été découvertes et sont en train d'être traduites et étudiées. Elles pourraient permettre d'obtenir de nouvelles informations sur la politique, l'économie et l'histoire de ce royaume méconnu.

Clément Boutin