BFMTV
International
en direct

Guerre en Ukraine: Macron juge "parfaitement légitime" la demande d'adhésion à l'UE de la Moldavie

Guerre en Ukraine: Macron juge "parfaitement légitime" la demande d'adhésion à l'UE de la Moldavie

Emmanuel Macron en déplacement en Moldavie le 15 juin 2022

La Russie a proposé d'instaurer un couloir humanitaire pour évacuer les civils réfugiés dans une usine de Severodonetsk, ville clef du Donbass que se disputent Russes et Ukrainiens dans une bataille particulièrement destructrice, avec bombardements incessants et combats de rues

Ce direct est terminé

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.com

Deux Américains combattant en Ukraine portés disparus, craintes de capture par Moscou

Des Américains partis se battre comme volontaires auprès des forces ukrainiennes sont portés disparus depuis plusieurs jours et pourraient avoir été capturés par la Russie, ont déclaré mercredi des élus et des membres de leurs familles.

Alexander Drueke et Andy Tai Huynh, tous deux originaires de l'Etat de l'Alabama, prenaient part aux combats au nord de la ville ukrainienne de Kharkiv, d'après ces récits.

"Au début de cette semaine, la mère d'Alexander Drueke, un ancien combattant de l'armée" qui "s'était porté volontaire pour aider l'armée ukrainienne à combattre la Russie, a contacté mes services après avoir perdu contact avec son fils" depuis "plusieurs jours", a rapporté l'élue de l'Alabama à la Chambre des représentants Terri Sewell dans un communiqué.

Zelensky dit sa "gratitude" pour la nouvelle aide militaire américaine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dit mercredi sa "gratitude" à l'égard des Américains pour la nouvelle tranche d'aide militaire que son homologue américain Joe Biden lui avait annoncé plus tôt dans la soirée au téléphone.

"Les Etats-Unis ont annoncé un nouveau renforcement de notre défense, une nouvelle tranche d'aide d'un milliard de dollars", a confirmé Volodymyr Zelensky dans son message vidéo vespéral. "Je veux dire ma gratitude pour ce soutien, il est particulièrement important pour notre défense dans le Donbass", la région, de l'est de l'Ukraine épicentre des attaques russes actuelles.

Biden annonce une nouvelle aide militaire américaine pour l'Ukraine

Le président Joe Biden a annoncé mercredi une nouvelle tranche d'aide militaire à l'Ukraine, qui comprend notamment des pièces d'artillerie et des obus supplémentaires, ainsi que des missiles anti-navires, pour un montant total d'un milliard de dollars.

Le point sur la situation à 17h

• La Russie continue de réduire ses exportations de gaz vers l'Europe. La société italienne ENI a ainsi constaté une baisse de 15% des livraisons venant de la Russie ce mercredi. Même constat pour l'Allemagne, qui a fait état d'une réduction de 33% des livraisons de gaz par le gazoduc Nord Stream.

• Emmanuel Macron juge "parfaitement légitime" la demande d'adhésion à l'UE de la Moldavie. Le président français, en déplacement dans la capitale moldave, a indiqué son souhait que le statut d'État candidat soit accordé à Chisineau. Afin d'envoyer "un message positif et clair".

• Xi Jinping réaffirme son soutien à Vladimir Poutine. Le président chinois a dans l'après-midi réaffirmé son soutien à son homologue russe. Les deux chefs d'État ont indiqué vouloir renforcer la coopération économique entre la Chine et la Russie face aux conséquences des sanctions.

• Des lance-roquettes britanniques bientôt livrés à Kiev. L'annonce a été faite ce mercredi par le ministre britannique de la Défense, en déplacement à Oslo. Ces livraisons concernent des systèmes de lance-roquettes multiples, appelés GMLRS.

Emmanuel Macron juge "parfaitement légitime" la demande d'adhésion à l'UE de la Moldavie

Depuis Chisineau, le président de la République Emmanuel Macron s'est exprimé sur la demande envoyée par la Moldavie de rejoindre l'Union européenne, demande qui avait été motivée par l'invasion russe de l'Ukraine et les craintes qu'elle avait engendrées dans ce pays frontalier de Kiev.

"La Moldavie a déposé une demande d'adhésion. Ce souhait est parfaitement légitime. Cette demande sera débattue à l'issue d'une dizaine de jours", a expliqué Emmanuel Macron.

Le chef de l'État a ainsi indiqué sa volonté que le statut d'État candidat soit accordé la Moldavie, évoquant "la légitimité du peuple moldave à rejoindre l'UE".

Pour envoyer "un message positif et clair à la demande que vous avez formulée".

Moscou réduit d'encore 33% ses livraisons de gaz par Nord Stream à l'Europe

Le géant russe Gazprom a annoncé mercredi baisser d'encore un tiers ses livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream, affirmant avoir été forcé d'arrêter un équipement de l'allemand Siemens, au lendemain d'une première diminution drastique.

"Gazprom arrête le fonctionnement d'une autre turbine à gaz de Siemens à la station de compression Portovaïa", où se fait le remplissage de Nord Stream, et dont la production quotidienne passera jeudi de 100 à 67 millions de mètres cubes par jour.

Le ministre américain de la Défense indique que les Occidentaux doivent" intensifier" les livraisons d'armes

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a appelé mercredi les Occidentaux à "intensifier" les livraisons d'armes à l'Ukraine pour lui permettre de se défendre contre les forces russes.

"L'Ukraine est confrontée à un moment charnière sur le champ de bataille. Nous devons donc redoubler d'efforts pour qu'elle puisse se défendre", a-t-il déclaré lors d'une réunion au siège de l'Otan des pays du "groupe de contact" créé par les Etats-Unis pour aider l'Ukraine.

Vladimir Poutine et Xi Jinping veulent renforcer la coopération économique face aux conséquences des sanctions

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont assuré mercredi dans un appel téléphonique vouloir renforcer leur coopération économique face aux conséquence des sanctions occidentales contre Moscou pour son offensive en Ukraine.

"Il a été convenu d'élargir la coopération dans les domaines énergétique, financier, industriel, des transports et autres, en tenant compte de la situation économique mondiale qui s'est compliquée en raison des sanctions illégitimes de l'Occident", a indiqué le Kremlin dans un communiqué, ajoutant que les deux dirigeants ont aussi parlé "du développement des relations militaires".

Livraison "imminente" à l'Ukraine de lance-roquettes multiples britanniques

Le Royaume-Uni va livrer de façon "imminente" des systèmes de lance-roquettes multiples à l'Ukraine, qui réclame ce type d'armement pour enrayer l'invasion russe, a indiqué mercredi le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace.

Emboîtant le pas aux Etats-Unis, Londres avait annoncé le 6 juin qu'elle fournirait à Kiev ces systèmes, dits GMLRS, dont la portée et la précision dépassent celles de l'artillerie russe.

"Je pense que leur livraison est imminente, et les munitions doivent suivre", a déclaré Ben Wallace lors d'une conférence de presse mercredi à Oslo en marge d'une réunion de la Force expéditionnaire interarmées regroupant dix nations d'Europe du nord.

L'ONU enquête sur des adoptions d'enfants ukrainiens en Russie

L'ONU enquête sur l'envoi supposé d'enfants ukrainiens vers la Russie, où ceux-ci seraient ensuite proposés à l'adoption à des familles russes, a indiqué mercredi la Haute-commissaire aux droits de l'homme.

S'exprimant devant le Conseil des droits de l'homme, dont la 50ème session a lieu actuellement à Genève, Michelle Bachelet a expliqué que ses services "se penchaient sur les accusations de déportations forcées d'enfants de l'Ukraine vers la Fédération de Russie".

Selon ces accusations, certains enfants auraient été "enlevés dans des orphelinats pour être ensuite offerts à l'adoption en Russie", a-t-elle dit.

Le Kremlin assure que les échanges avec les États-Unis restent "essentiels"

Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, s'est exprimé ce mercredi sur les relations bilatérales entre Moscou et Washington lors de son point quotidien avec la presse.

"La communication est essentielle, et dans le futur nous aurons toujours besoin de communiquer", a-t-il souligné.

Néanmoins, il reste "improbable" que les relations reviennent dans un futur proche à "l'esprit de Genève", a-t-il averti. Une référence directe à la rencontre en 2021 entre le président russe et son homologue américain dans la cité suisse.

Le président chinois Xi Jinping assure Vladimir Poutine du soutien de Pékin en matière de souveraineté

Le président chinois Xi Jinping a assuré mercredi son homologue russe Vladimir Poutine du soutien de Pékin en matière de "souveraineté" et de "sécurité" au cours d'un échange téléphonique, a rapporté un média d'Etat.

"La Chine est disposée à poursuivre avec la Russie le soutien mutuel sur les questions de souveraineté, de sécurité, ainsi que sur d'autres questions d'intérêt fondamental et préoccupations majeures", a indiqué Xi, selon des propos cités par l'agence de presse Chine nouvelle.

Pour Zelensky, l'invasion russe de l'Ukraine ouvre la voie à la "conquête d'autres peuples" par Moscou

Lors d'une prise de parole face au Parlement tchèque, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lancé un nouvel appel au renforcement des sanctions contre la Russie, et a souligné que Moscou pourrait envahir d'autres pays après s'en être pris à Kiev.

"L'invasion russe de l'Ukraine est la première étape dont ont besoin les dirigeants russes pour conquérir de nouveaux peuples", a-t-il souligné.

Ikea annonce "réduire ses activités" en Russie et en Biélorussie

Le géant suédois de l'ameublement Ikea a annoncé mercredi qu'il allait "réduire ses activités en Russie et en Biélorussie" après les avoir suspendues au moment de l'invasion de l'Ukraine par les Russes.

"Les ventes et les chaînes d'approvisionnement ont été très touchées dans le monde entier et nous ne pensons pas possible de reprendre notre activité prochainement" en Russie et au Bélarus, a déclaré le groupe Ingka, qui gère la majorité des magasins Ikea, dans un communiqué.

>> Lire notre article complet

Gazprom réduit de 15% ses livraisons à l'italien Eni pour la journée de mercredi

Le géant russe Gazprom, qui a réduit mardi de plus de 40% sa capacité quotidienne de livraison de gaz vers l'Allemagne, a diminué de 15% ses livraisons de gaz au groupe italien Eni pour la journée de mercredi.

"Eni confirme que Gazprom lui a communiqué une réduction limitée des fournitures de gaz pour la journée d'aujourd'hui, équivalente à environ 15%", a indiqué à l'Agence France-Presse un porte-parole, précisant que les "raisons de cette diminution n'ont pas été notifiées à ce stade".

Les exportations de gaz russe vers l'Europe sont en baisse constante depuis le début des sanctions contre la Russie. Gazprom a interrompu ses livraisons de gaz à plusieurs clients européens ayant refusé de payer en roubles.

>> Lire l'article complet

Severodonetsk: 500 civils seraient réfugiés dans les souterrains de l'usine chimique d'Azot

Le gouverneur de la région de Lougansk Serguiï Haidai, a indiqué qu'environ 500 civils, dont 40 enfants, avaient trouvé refuge dans l'usine chimique d'Azot, située dans la zone industrielle de Severodonetsk. Parmi ces 500 civils, il y aurait 40 enfants.

Ils pourraient tenter de prendre la fuite en empruntant le corridor humanitaire partant de Severodonetsk que la Russie a annoncé mettre en place ce mercredi.

Le point sur la situation à 12h

• Depuis la Roumanie, Macron juge nécessaires de "nouvelles discussions" avec Kiev. Il a également maintenu sa position concernant la Russie, avançant que l'Ukraine devra un jour ou l'autre négocier avec Moscou. Le chef de l'État doit maintenant se rendre en Moldavie.

• Les Russes contrôlent "la majorité de Severodonetsk", selon le renseignement britannique. Londres ajoute que de nombreux civils ont trouvé refuge dans l'usine chimique d'Azot, située dans la zone industrielle de Severodonetsk. Une situation non sans rappeler l'aciérie Azovstal de Marioupol.

• Kiev accuse Moscou du vol de plusieurs centaines de tonnes de céréales. Les vols auraient été commis entre mai et juin selon l'Ukraine. 1200 tonnes de blé et 500 tonnes de graines de tournesol auraient été subtilisées par les troupes russes.

La Russie dit avoir détruit un dépôt d'armes livrées par l'Otan dans l'ouest de l'Ukraine. Le ministère russe de la Défense a assuré que "des missiles de croisière Kalibr de haute précision ont détruit près de la localité de Zolochiv un entrepôt de munitions d'armes étrangères fournies à l'Ukraine par les pays de l'Otan".

Kiev "attend une décision" de ses alliés occidentaux sur les armes

L'Ukraine, dont les forces sont en difficulté face à Moscou dans le Donbass, "attend une décision" ce mercredi sur une accélération des livraisons d'armes lourdes par ses alliés occidentaux, a indiqué un conseiller de la présidence ukrainienne.

"Le ratio Ukraine/Russie en artillerie est de l'ordre de 10 contre 1, je reçois quotidiennement des messages de nos combattants disant 'Nous tenons, dites-nous juste quand les armes arriveront'", a tweeté Mikhaïlo Podoliak.

"Je renvoie la question (...) Bruxelles, nous attendons une décision", a-t-il ajouté, peu avant une réunion à Bruxelles de plusieurs de ces alliés autour du secrétaire à la Défense américain Lloyd Austin sur ce sujet.

Macron juge nécessaires "de nouvelles discussions" avec l'Ukraine

Le président français Emmanuel Macron a jugé mercredi nécessaires "de nouvelles discussions" avec l'Ukraine, sans confirmer directement une visite à Kiev, évoquée par plusieurs médias.

"Aux portes de notre Union européenne, se joue une situation géopolitique inédite, donc oui, pour toutes ces raisons, le contexte politique et les décisions que l'Union européenne et plusieurs nations devront prendre, se justifient de nouvelles discussions en profondeur et de nouvelles avancées", a déclaré Emmanuel Macron sur une base militaire de l'Otan en Roumanie.

La Russie dit avoir détruit un dépôt d'armes livrées par l'Otan dans l'ouest de l'Ukraine

L'armée russe a affirmé mercredi avoir détruit un entrepôt d'armes livrées par l'Otan dans l'ouest de l'Ukraine, alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les Occidentaux à accélérer leurs livraisons au pays.

Le ministère russe de la Défense a assuré que "des missiles de croisière Kalibr de haute précision ont détruit près de la localité de Zolochiv un entrepôt de munitions d'armes étrangères fournies à l'Ukraine par les pays de l'Otan, notamment des obusiers M777 de 155 mm".

"Nous devrons négocier": Emmanuel Macron maintient l'importance de maintenir des échanges avec Moscou

Depuis la Roumanie, Emmanuel Macron a maintenu sa position concernant la Russie. Le chef de l'État a expliqué que les échanges devaient continuer avec Moscou dans le contexte de la guerre en Ukraine, en lien avec ses précédentes déclarations indiquant qu'il ne fallait pas "humilier" la Russie.

"À un moment donné, quand nous aurons aidé à résister, nous devrons négocier. (...) Le président ukrainien devra négocier avec la Russie, et nous, Européens, nous serons autour de cette table", a-t-il indiqué.

Il a également condamné "tous propos excessifs".

Depuis la Roumanie, Emmanuel Macron assure que "le dispositif actuel va monter en puissance"

En visite en Roumanie, le président Emmanuel Macron a indiqué que "le dispositif actuel va monter en puissance", en lien avec la présence de l'Otan dans divers pays d'Europe de l'Est.

Le chef de l'État rend notamment visite à des militaires français déployés en Roumanie.

"Nous sommes fiers d'être ici": depuis la Roumanie, Emmanuel Macron salue la présence de soldats français

Depuis la base militaire Mihail Kogalniceanu en Roumanie, Emmanuel Macron a salué la présence de militaires français dans ce pays d'Europe de l'Est.

"Je voudrais dire que nous sommes fiers d'être ici, heureux de la mission qui est accomplie, et heureux de la poursuivre", a-t-il déclaré.

"Qui dit que l'Ukraine existera toujours dans 2 ans?": l'ancien président russe Medvedev continue ses provocations sur Telegram

L'ancien président russe Dmitri Medvedev, aujourd'hui vice-président du Conseil de sécurité russe, a posté sur Telegram une nouvelle provocation ce mercredi. C'est sur ce réseau social qu'il poste régulièrement de virulentes critiques à l'égard des Occidentaux et de violentes menaces contre Kiev.

L'objet de son courroux ce mercredi? La demande ukrainienne de recevoir du gaz de ses alliés cet hiver avec la possibilité de payer dans deux ans.

"J'ai vu une information indiquant que l'Ukraine souhaitait recevoir du GNL de ses propriétaires étrangers avec un paiement pour livraison dans 2 ans. Sinon, tout gèlera cet hiver. J'ai juste une question. Qui dit que l'Ukraine existera toujours dans 2 ans? Mais les Américains s'en moquent, ils sont tellement investis dans leur projet anti-Russie que tout le reste est un détail pour eux", indique le message.

L'Ukraine indique qu'environ 32.750 soldats russes seraient morts depuis le début de l'invasion

L'armée ukrainienne, relayée par le Kiyv Post, a indiqué qu'environ 32.750 soldats russes seraient morts en Ukraine depuis le début de l'invasion.

À ce chiffre s'ajoute 179 hélicoptères détruits, 1440 tanks, 13 navires de guerre ou encore 129 missiles de croisières.

Ces chiffres sont néanmoins à prendre avec une extrême précaution. Il est très difficile d'estimer véritablement et de manière indépendante le nombre de pertes russes.

Kiev accuse Moscou d'avoir volé plus d'un millier de tonnes de blé et de graines de tournesol durant mai et juin

La représentation ukrainienne auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a indiqué ce mercredi sur Twitter que la Russie avait durant le mois de mai volé d'immenses quantités de blé et de graines de tournesol stockées dans des fermes ukrainiennes.

"La Fédération de Russie continue de voler l'Ukraine. Durant mai et juin, les militaires russes ont volé environ 1200 tonnes de blé d'une ferme dans la région de Zaporijjia. Le 8 et le 9 juin, 500 tonnes de graines de tournesol ont été subtilisées d'une autre ferme. Il s'agit d'une guerre néocoloniale. L'armée russe est la première armée pilleuse", indique un tweet posté par la représentation.

Biden annonce que des silos à grains temporaires vont être construits le long de la frontière ukrainienne

Le président américain Joe Biden a indiqué que des silos temporaires allaient être construits le long de la frontière ukrainienne, notamment le long de celle partagée avec la Pologne, afin d'exporter plus de céréales. D'importantes quantités de blé et de maïs sont toujours bloquées dans le pays en guerre, qui était avant l'invasion russe un des greniers à blé de l'Europe.

Comme l'a rapporté Reuters, lors d'une réunion à Philadelphie mardi, Joe Biden a déclaré:

"Je travaille activement avec nos partenaires européens afin de faire sortir 20 millions de tonnes de graines coincées en Ukraine et de les amener sur le marché, afin de faire baisser les prix. Ces graines ne peuvent pas être exportées via la mer Noire, car elles seraient attaquées en mer. Nous allons donc construire des silos, temporaires, le long de la frontière ukrainienne".

Pour Raphaël Glucksmann, refuser une adhésion de l'Ukraine à l'UE serait "leur asséner un coup sur la tête"

Invité de BFMTV-RMC, le député européen Raphaël Glucksmann a plaidé en faveur d'une adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne, pays où "des jeunes sont morts avec le drapeau européen dans les mains", comme il l'a indiqué.

Pour appuyer son propos, il est revenu sur la révolution de 2014, qui était, toujours selon Raphaël Glucksmann, "une révolution pro-européenne".

"Il y a un désir d'Europe tel, leur dire non ce serait leur assener un coup sur la tête", a-t-il assuré.

Le renseignement britannique assure que les Russes contrôlent "la majorité de Severodonetsk"

Dans le point d'étape quotidien concernant la guerre en Ukraine, le service de renseignement du ministère de la Défense britannique a assuré que les forces russes contrôlaient maintenant la majorité de Severodonetsk, ville clé du Donbass.

"Après plus d'un mois d'intenses combats, les forces russes contrôlent la majorité de Severodonetsk. La technique de la guerre en zone urbaine des Russes, qui repose sur l'usage massif de tirs d'artillerie, a causé d'importants dommages collatéraux dans la ville", a-t-il expliqué.

D'ailleurs, des soldats ont trouvé refuge dans les souterrains d'une usine chimique, une situation qui n'est pas sans rappeler la résistance acharnée de l'aciérie Azovstal à Marioupol.

"Des soldats ukrainiens, aux côtés de centaines de civils, ont pris refuge dans les bunkers de l'usine chimique d'Azot, dans la zone industrielle de la ville. Les Russes vont sans doute se regrouper autour de l'usine, alors que les soldats ukrainiens peuvent survivre sous terre. Cela permettra d'empêcher temporairement les Russes de prendre le contrôle de la zone", détaille le communiqué.

"Il est très peu probable que la Russie ait anticipé une telle résistance, ou un conflit aussi long durant la planification originale de l'invasion", conclue les Britanniques.

Zelensky déclare qu'il "est vital de rester dans le Donbass"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté mardi soir ses compatriotes à "tenir le coup" dans le Donbass, région "vitale" à ses yeux et dont dépendra la suite de la guerre lancée par Moscou le 24 février contre son pays.

"Il est vital de rester dans le Donbass", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse à la nation quotidienne diffusée sur Telegram, "la défense de la région est essentielle pour donner une indication sur celui qui dominera dans les semaines à venir".

Macron en Roumanie pour soutenir les troupes aux portes de l'Ukraine

Emmanuel Macron est arrivé ce mardi soir en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui y sont déployés depuis l'invasion russe de l'Ukraine, avant une visite de soutien à la Moldavie mercredi et un possible déplacement délicat à Kiev.

Moscou propose un couloir humanitaire pour les civils de Severodonetsk

La Russie a proposé d'instaurer un couloir humanitaire pour évacuer les civils réfugiés dans une usine de Severodonetsk, ville clef du Donbass que se disputent Russes et Ukrainiens dans une bataille particulièrement destructrice, avec bombardements incessants et combats de rues.

Le ministère russe a appelé les Ukrainiens à hisser le drapeau blanc pour signaler qu'ils acceptent cette proposition et à cesser une "résistance absurde", qui semble se concentrer désormais dans la vaste usine chimique Azot, emblématique de cette ville industrielle de l'est de l'Ukraine.

Bonjour à tous!

Bienvenue dans ce direct consacré au suivi de la guerre en Ukraine

BFMTV