BFMTV
International
en direct

EN DIRECT - Guerre en Ukraine: l'est du pays pilonné, conférence sur la reconstruction en Suisse

EN DIRECT - Guerre en Ukraine: l'est du pays pilonné, conférence sur la reconstruction en Suisse

Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022.

L'armée russe continue ce lundi de pilonner l'est de l'Ukraine et de progresser dans son plan de conquête de l'ensemble du Donbass, après sa prise de la ville stratégique de Lyssytchansk, au moment où en Suisse, la Conférence de Lugano prépare déjà la phase de reconstruction.

Pour Zelensky, reconstruire l'Ukraine sera l'affaire de toutes les démocraties

Reconstruire l'Ukraine sera "la tâche commune de tout le monde démocratique", a déclaré lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky en ouverture de la Conférence de Lugano, qui doit dessiner les contours de la future reconstruction du pays envahi par la Russie.

"La reconstruction de l'Ukraine est la tâche commune de tout le monde démocratique" et "la contribution la plus importante à la paix dans le monde", a déclaré Volodymyr Zelensky durant un discours diffusé en visioconférence devant les responsables des pays alliés de Kiev ou de nombreuses institutions internationales ainsi que des représentants du secteur privé.

Si le président ukrainien reste au pays, son Premier ministre Denys Chmygal, le président du parlement, Rouslan Stefantchouk, et une délégation forte d'une centaine de personnes sont arrivés dès dimanche à Lugano, pittoresque cité aux accents italiens, au bord d'un lac niché dans un majestueux cirque montagneux

La pape va-t-il se rendre en Ukraine?

Après avoir démenti les rumeurs selon lesquelles il pourrait renoncer prochainement à sa charge en raison de ses problèmes de santé, le pape François a estimé "possible" qu'il se rende en Ukraine "après son retour du Canada", prévu fin juillet.

"La première chose est d'aller en Russie pour essayer d'aider d'une manière ou d'une autre, mais j'aimerais aller dans les deux capitales", a-t-il affirmé.

Poutine ordonne la poursuite de l'offensive russe après la prise de la région de Lougansk

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi à ses forces de poursuivre leur offensive dans l'est de l'Ukraine, après la conquête de l'intégralité de la région de Lougansk.

Les forces russes "doivent mener à bien leurs missions selon les plans déjà approuvés", a-t-il déclaré lors d'un entretien avec son ministre de la Défense Sergueï Choïgou, retransmis à la télévision.

"J'espère que dans leurs secteurs tout se passera comme cela s'est passé à Lougansk", a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent au lendemain de l'annonce du retrait des forces ukrainiennes de la ville stratégique de Lyssytchansk, une prise qui parachève le contrôle de la région de Lougansk par les forces russes et les séparatistes mis en place par Moscou.

L'Ukraine affirme avoir remis son drapeau sur l'Ile aux Serpents

Le drapeau ukrainien flotte à nouveau sur l'Ile aux Serpents, a annoncé lundi une porte-parole militaire confirmant sa reprise par les forces ukrainiennes.

Cette petite île dans le Nord-Ouest de la mer Noire est devenue emblématique dès le premier jour de l'invasion russe lorsqu'un membre de la petite garnison ukrainienne la défendant a intimé au navire russe réclamant sa reddition d'aller "se faire foutre".

Passée sous contrôle russe, elle a été reprise par les Ukrainiens la semaine dernière, à la suite de violents bombardements.

Poutine ne contactera pas Biden pour les célébrations du 4 juillet

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov en a fait l'annonce ce lundi. En ce jour de fête nationale américiane, le président russe Vladimir Poutine a assuré qu'il ne contactera par son homologue Joe Biden pour l'occasion.

"Cela a à voir avec le fait que cette année a marqué le point culminant d'une politique hostile envers notre pays par les États-Unis", a-t-il dit.

Une star de l'équipe nationale russe de hockey envoyée de force au service militaire

Le gardien de l'équipe nationale de hockey sur glace russe, Ivan Fedotov, a été arrêté et envoyé dans le Grand Nord pour y faire son service militaire, auquel il voulait échapper en plein conflit en Ukraine, ont rapporté plusieurs médias lundi.

Vice-champion olympique âgé de 25 ans, Fedotov venait de s'engager avec une équipe de hockey aux Etats-Unis et devait s'y rendre prochainement.

L'agence de presse TASS et l'avocat du joueur ont rapporté que Fedotov avait été envoyé à Severomorsk, dans la région de Mourmansk, dans le Grand Nord, au climat rude, où se trouve une importante base navale.

L'armée russe va-t-elle poursuivre sa conquête du Donbass?

Après Lyssytchansk, quels seront les prochains objectifs russes? Dans un communiqué partagé par CNN, l'état-major général de l'armée ukrainienne estime que Moscou devrait poursuivre son avancée vers l'Ouest du Donbass, encore contrôle par Kiev, et que toutes les attentions devraient se porter en direction de Kramatorsk et Slouviansk.

"L'ennemi regroupe des troupes pour reprendre l'offensive. À cette fin, un groupe tactique de bataillon a été déplacé du district de la ville d'Izium en direction de la colonie de Snizhkivka, et des unités supplémentaires d'artillerie à canon ont été déployées", peut-on lire dans le document.

"Dans la direction de Bakhmut, l'ennemi a intensifié le bombardement des positions de nos troupes avec des canons et des roquettes le long de la ligne de contact", est-il encore indiqué.

Schneider Electric cède son activité en Russie

Le géant français des équipements électriques et automatismes industriels Schneider Electric a annoncé lundi avoir signé l'accord-cadre prévoyant la cession de ses activités en Russie à son équipe dirigeante locale.

Schneider Electric n'a pas communiqué le montant de la transaction.

L'entreprise réalise environ 2% de son chiffre d'affaires en Russie. Elle avait suspendu ses investissements et ses livraisons de commandes de projets en Russie et en Biélorussie depuis le 24 février 2022, avant d'annoncer son intention de vendre ses activités en Russie fin avril dernier.

L'Australie promet 100 millions d'aide à l'Ukraine

Alors que Volodymyr Zelensky rencontrait ce dimanche le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese, ce dernier a assuré que son pays allait fournir une aide de 100 millions de dollars à Kiev.

Dans le détail, il s'agit de 67 millions de dollars américains d'assistance militaire, dont 14 véhicules blindés de transport de troupes, ainsi que de 6 millions de dollars qui serviront à moderniser l'équipement de gestion des frontières et a améliorer la cybersécurité.

"L'invasion brutale de la Russie est une violation flagrante du droit international. J'ai vu de mes propres yeux la dévastation et le traumatisme qu'il a infligés au peuple ukrainien", a-t-il dit, en marge de son déplacement, cite CNN.

"Nous reviendrons", promet Zelensky après le retrait ukrainien de Lyssytchansk

Alors que l'armée russe annonçait ce dimanche posséder l'intégralité de la ville de Lyssytchansk, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reconnu dans la foulée le retrait de ses troupes de la ville du Donbass.

Ce dernier a également juré que ces dernières reprendraient cette ville et le Donbass lorsqu'elles recevraient de nouvelles armes modernes.

"Nous allons reconstruire les murs, nous allons reconquérir la terre et les gens doivent être protégés avant tout", a-t-il dit lors d'une allocution vidéo.

Le gouvernement a adopté un moratoire sur les expulsions d'étudiants étrangers fuyant l'Ukraine

Le gouvernement a décidé d'un moratoire sur les expulsions d'étudiants étrangers ayant trouvé refuge en France après avoir fui la guerre en Ukraine, a indiqué l'exécutif lundi à l'AFP, évoquant également une aide financière pour les personnes qui hébergent des Ukrainiens.

Ce moratoire, "jusqu'en septembre pour le cas des étudiants spécifiquement", a été adopté le 17 juin et a fait l'objet d'une "décision interministérielle", explique-t-on dans l'exécutif, confirmant des propos dans Le Monde du préfet Joseph Zimet qui pilote la cellule interministérielle de crise sur l'accueil des Ukrainiens.

Le CIO va tripler son aide aux sportifs ukrainiens, annonce Thomas Bach

Le Comité international olympique va tripler son aide financière directe aux sportifs ukrainiens pour qu'ils puissent "hisser haut" leur drapeau lors des Jeux de Paris 2024 puis des Jeux d'hiver de 2026, a annoncé dimanche le président du CIO, Thomas Bach.

En déplacement à Kiev, Thomas Bach, qui s'exprimait au côté du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a également indiqué que "le moment n'était pas venu" de modifier la position du CIO, qui a recommandé une exclusion des sportifs russes et bélarusses de toutes les manifestations sportives internationales.

Londres annonce des mesures de soutien pour la reconstruction de l'Ukraine

La ministre des Affaires étrangères britannique Liz Truss présentera lundi un vaste plan de soutien pour aider l'Ukraine à long terme et participer à la reconstruction du pays une fois la guerre avec la Russie terminée.

Lors de la conférence sur la reconstruction de l'Ukraine à Lugano, en Suisse, Liz Truss exposera les projets du Royaume-Uni pour soutenir le pays à court terme, à travers l'aide humanitaire, mais aussi à plus long terme pour relancer l'économie ukrainienne en apportant l'expertise financière et économique britannique, a indiqué son ministère dans un communiqué dimanche.

Deux jours de conférence internationale en Suisse pour penser la reconstruction de l'Ukraine

La Conférence de Lugano va tenter ce lundi et mardi de dessiner les contours de la future reconstruction de l'Ukraine, où la Russie continue de mener une guerre destructrice depuis plus de quatre mois.

La "tâche est vraiment colossale" ne serait-ce que dans les territoires libérés, a reconnu dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont les hôtes suisses espéraient la venue en personne mais qui participera -comme il en a désormais l'habitude- par visioconférence.

Et "il nous faut libérer 2000 villages et villes dans l'est et le sud de l'Ukraine", a-t-il ajouté, dans un conflit dont l'issue reste incertaine malgré une aide militaire et financière conséquente des alliés de Kiev.

BFMTV