BFMTV

En Belgique, les écoles retrouvent un fonctionnement quasi-normal

La Belgique entame la troisième phase de son déconfinement. Depuis le 27 mai, les établissements scolaires ne sont plus soumis à des règles sanitaires strictes et opèrent ainsi un quasi retour à la normale.

Avant d'aller en classe, les élèves belges continuent à se laver les mains. Une sorte de dernier geste barrière à respecter depuis l'allègement des mesures sanitaires strictes qui pesaient sur les écoles, le 27 mai dernier. 

A l'Institut Saint Jean-Baptiste, à Wavre, tout est presque redevenu comme avant. Subsistent néanmoins des marquages au sol, qui n'auront réellement servi que durant deux semaines, même s'ils conservent une certaine utilité.

"Nous avons maintenu ces marquages afin d'indiquer aux enseignants quels sont les marquages de sécurité qui les concernent. Ça permet encore aujourd'hui à un enseignant de ne pas être trop proche des élèves lorsqu'il circule dans un couloir", explique à notre antenne Alain Antoine, le directeur de l'institut Saint Jean-Baptiste.

Effectifs doublés en deux semaines

En deux semaines, le nombre d'élèves par classe a également plus que doublé: il est passé de 6 à 15. Ainsi, la distanciation physique n'existe plus. Une institutrice, masque sur le visage, se montre perplexe face à l'allègement de ces consignes sanitaires.

"Ça nous met en questionnement, comment ça se fait que tout d'un coup on est passé d'un confinement tout en douceur" à une accélération aussi rapide? "Est-ce que c'est une bonne chose? Je n'ai pas la réponse", s'interroge Bénédicte Peeters.

Avis mitigés des parents

Parmi les parents d'élèves, on affiche des positions mitigées. Un homme estime que "c'est un peu rapide pour nous, parents, surtout pour les enfants. Ça crée un climat d'anxiété". A contrario, une femme se montre plus optimiste et indique se sentir "sereine", car "il y a quand même des experts derrière qui ont autorisé ce retour à l'école avec un minimum de précaution".

À ce jour toutefois, l'école n'est toujours pas obligatoire. Mardi, dans cette école de Wavre, 143 élèves sur les 217 inscrits étaient présents.

La Belgique a été durement touchée par l'épidémie de nouveau coronavirus. Elle compte environ 60.000 cas de contamination. Lundi, dans ce pays de 11,5 millions d'habitants, le virus avait fait 9606 morts.

Pierre Corrieu, Pauline Delevoye et Lionel Top avec Clarisse Martin