BFMTV

Empoisonnement de Navalny: Paris condamne "l'utilisation choquante et irresponsable" du Novitchok

L'opposant Alexei Navalny, lors d'une manifestation à Moscou, le 29 septembre 2019

L'opposant Alexei Navalny, lors d'une manifestation à Moscou, le 29 septembre 2019 - Yuri KADOBNOV © 2019 AFP

"Je veux condamner dans les termes les plus forts l'utilisation choquante et irresponsable d'un tel agent", a déclaré le chef de la diplomatie française.

Quelques heures après l'annonce par l'Allemagne de l'utilisation d'un agent neurotoxique de type Novitchok contre l'opposant russe Alexeï Navalny, la communauté internationale réagit. Après les États-Unis et le Royaume-Uni, c'est la France qui, par l'intermédiaire du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, a dénoncé "l'utilisation choquante et irresponsable" de cette substance.

"Je veux condamner dans les termes les plus forts l'utilisation choquante et irresponsable d'un tel agent", a déclaré le chef de la diplomatie française dans un communiqué mis en ligne en début de soirée.

Il y a des "interrogations fortes" et "il est de la responsabilité des autorités russes d'y répondre", a-t-il dit, ajoutant que " la France est en lien étroit avec les autorités allemandes, ainsi qu'avec ses partenaires, pour se coordonner sur la réponse à apporter."

La Russie prête à coopérer

Peu avant, la chancelière allemande Angela Merkel a assuré que la Russie "pouvait et devait" répondre aux "questions" posées par l'empoisonnement, destiné à la "réduire au silence."

De son côté, la Russie s'est dite prête à "coopérer entièrement" avec l'Allemagne au sujet de la santé d'Alexeï Navalny. "Nous sommes prêts et sommes intéressés à coopérer entièrement et à échanger des informations sur ce sujet avec l'Allemagne", a assuré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, cité par l'agence de presse publique RIA Novosti.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV