BFMTV
International

Des Brésiliens demandent "pardon" à Brigitte Macron après les attaques de Jair Bolsonaro

Brigitte Macron

Brigitte Macron - Riccardo Pareggiani / AFP

De nombreux Brésiliens, ainsi qu'un grand titre de presse, ont fait part de leur consternation sur les réseaux sociaux après les propos de Jair Bolsonaro sur Brigitte Macron, et ont formulé leur mea culpa à l'attention de cette dernière.

L'écho du commentaire sexiste, fort remarqué, de Jair Bolsonaro sur les réseaux sociaux se prolonge sur la scène internationale. Dimanche, le président brésilien a réagi à un message qui se moquait du physique de Brigitte Macron - apparaissant sur une photo désavantageuse - en le comparant à celui de Michelle Bolsonaro, rayonnante le jour de l'investiture de son mari.

Durant un point-presse tenu au cours du G7 de Biarritz, Emmanuel Macron avait répliqué: "Beaucoup de Brésiliennes doivent avoir honte". Les propos du président de la République ont à l'évidence été entendus car de très nombreux internautes auriverde ont depuis apporté leur soutien à l'ancienne professeure de lettres, sous le hashtag "DesculpaBrigitte", c'est-à-dire "pardon, Brigitte". Et comme l'a noté le directeur de la rédaction de BFMTV.com, Julien Mielcarek, dans sa chronique matinale ce mardi, beaucoup se sont efforcés de dire leur consternation en français. 

Extra, l'un des plus gros tirages de Rio de Janeiro, a enfourché le même cheval de bataille. Ainsi, la une de l'édition de ce mardi arbore une photo de Brigitte Macron surmontée d'une inscription "Desculpe, Brigitte".

Paolo Coelho demande "pardon" à ses "amis français"

Parmi les personnalités brésiliennes ayant signifié leur empathie à l'égard de Brigitte Macron figure Paolo Coelho, l'auteur à succès, entre autres de L'Alchimiste, Paolo Coelho. S'exprimant lui aussi en français dans une vidéo publiée sur Twitter, il a déclaré:

"C'est une vidéo un peu triste pour demander pardon à mes amis français pour la crise, je dirais l'hystérie de Bolsonaro par rapport à la France, au président de la France, à la femme du président de la France. Alors que l'Amazonie brûle, ils n'ont aucun argument (et ne font) qu'insulter, nier, dire n'importe quoi pour éviter de prendre (leur) responsabilité". 

Selon son entourage, cité par Le Parisien, Brigitte Macron s'est dite très touchée par ces marques de soutien.

Robin Verner