BFMTV

CPI: Jean-Pierre Bemba de nouveau devant les juges

L'ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, est notamment accusé de subornation de témoins.

L'ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, est notamment accusé de subornation de témoins. - JERRY LAMPEN - ANP - AFP

Les actes présumés de subornation de témoins de l'ex-vice président congolais Jean-Pierre Bemba et ses avocats "montrent jusqu'où les accusés étaient disposés à aller pour cacher leur conduite illicite", a affirmé ce mardi l'accusation de la CPI lors du premier jour des plaidoiries dans cette affaire.

Jean-Pierre Bemba, ses avocats Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda, ainsi que Fidèle Babala, un député du parti Mouvement de Libération du Congo (MLC), sont accusés d'avoir fabriqué ou présenté à la CPI des faux documents afin d'obtenir l'acquittement de Jean-Pierre Bemba dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Argent contre faux témoignages

Un témoin de la défense, Narcisse Arido, est également poursuivi. "Il y a, parmi les accusés, ceux qui ont agi pour essayer de corrompre et d'influencer, ceux qui ont payé et reçu des cadeaux, ceux à qui l'on a promis une réinstallation et une sécurité, ceux à qui l'on a demandé de mentir lors de leur déposition", a déclaré un membre du bureau du procureur, Kweku Vanderpuye.

Selon la procureure de la CPI, Jean-Pierre Bemba et ses conseils auraient versé de l'argent à des témoins, afin qu'ils donnent de faux témoignages.

A.M avec AFP