BFMTV

Covid-19: la Creuse, seul département français que les Belges ont le droit de visiter

Des piétons portent des masques, le 15 août 2020 à Paris

Des piétons portent des masques, le 15 août 2020 à Paris - MEHDI FEDOUACH © 2019 AFP

Le ministère des Affaires étrangères belge a classé tous les départements français en "zones rouge" et "orange", sauf la Creuse qui est encore en "vert".

L'étau se resserre pour les Belges qui souhaitent effectuer un séjour en France. Depuis plusieurs semaines, le royaume cible les régions françaises fortement touchées par le Covid-19 et les place en "zone rouge" ou "orange". L'objectif affiché est de restreindre les déplacements des ressortissants belges vers les zones jugées à risques.

Ainsi, fin août, la Belgique a interdit les déplacements "non-essentiels" vers Paris, la Seine-Saint-Denis et le Rhône. Le 16 septembre, ce sont les départements du Nord et du Pas-de-Calais qui ont fait l'objet d'un placement en "zone rouge".

Dépistage et quarantaine obligatoires

La liste des régions françaises jugées à risque par les autorités belges est longue, à tel point qu'un seul département est désormais accessible aux ressortissants du royaume: la Creuse. Selon les données de Santé publique France au 10 septembre, seule la Creuse ne comptait aucune hospitalisation en réanimation liée au Covid-19.

La liste des destinations autorisées par le ministère belge des Affaires étrangères.
La liste des destinations autorisées par le ministère belge des Affaires étrangères. © Ministère belge des Affaires étrangères

Interdiction donc de se rendre dans 40 départements français "rouges", et ceux qui en reviennent doivent se soumettre à une quarantaine et à un dépistage obligatoire. Les autorités ont par ailleurs placé une soixantaine de départements en "orange", impliquant une vigilance renforcée lors du déplacement, souligne Le populaire du Centre.

"Creuse vaincra!"

La Creuse fait donc désormais office de seul point de chute hexagonal pour nos voisins belges. Une spécificité qui fait la fierté de certains habitants du département, qui s'en sont vanté sur les réseaux sociaux.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV