BFMTV

Coronavirus: après Wuhan, une deuxième ville chinoise en quarantaine

Cette mesure a pour but d'enrayer l'épidémie, qui a déjà fait 17 victimes et des centaines de personnes contaminées.

Cinq villes chinoises ont été placées en quarantaine de facto ce jeudi, dans le but d'enrayer l'épidémie de nouveau coronavirus qui a déjà entraîné une mesure similaire dans la métropole de Wuhan (centre), selon The Guardian. La majorité des festivités du Nouvel An Chinois et autres événements publics ont été annulés à Pékin pour réduire le risque de contamination, selon le quotidien britannique.

Tous les types de transports ont été coupés jusqu'à nouvel ordre depuis ce mardi, en direction et au départ de la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie. Les villes de Huanggang et d'Ezhou ont annoncé le même jour couper leurs connexions ferroviaires et routières. Les villes de Chibi et Zhijiang ont elles aussi annoncé des mesures similaires. La plupart des événements et des lieux ouverts au public ont arrêté de fonctionner dans ces villes, selon The Guardian.

Enrayer la propagation du virus depuis Wuhan

Wuhan, métropole de 11 millions d'habitants, est coupée du monde depuis jeudi. C'est dans cette ville que les premiers cas de coronavirus, qui a contaminé plus de 570 personnes dont 17 mortellement, ont été repérés initialement. Toutes les personnes décédées ont succombé à Wuhan ou dans sa région.

"Les habitants ne doivent pas quitter Wuhan sans raison spécifique", a annoncé le Quartier général chargé de la lutte contre l'épidémie au niveau municipal.

Cette décision est prise afin "d'enrayer efficacement la propagation du virus", a-t-il expliqué, alors que la Chine s'apprête à entrer vendredi dans son long congé du Nouvel an, qui occasionne chaque année des centaines de millions de voyages.

C.M. avec AFP