BFMTV

Coalition: L'OTAN prend partiellement la tête des opérations

Des Mirage 2000 sur la base de Solenzara, en Corse, d'où la France mène ses raids en Libye.

Des Mirage 2000 sur la base de Solenzara, en Corse, d'où la France mène ses raids en Libye. - -

Les pays membres de l'OTAN ont décidé de transférer une partie de la direction des opérations en Libye au commandement de l'Atlantique Nord. La coalition conserve le contrôle des frappes au sol et l'initiative stratégique.

La situation se complique pour les forces de la coalition engagées depuis une semaine dans l'intervention en Libye. Alors qu'une partie de la communauté internationale critique toujours l'initiative, dans laquelle la France revendique un rôle déterminant, les membres de l'OTAN - dont elle fait partie - ont décidé de réorganiser la chaine de commandement. Désormais, on peut considérer qu'il y a deux opérations militaires parallèles en Méditerranée. D'un côté, la mise en oeuvre opérationnelle de la zone d'exclusion aérienne, qui passe sous contrôle de l'OTAN. Ce « basculement » de responsabilité devrait être effective avant la fin du week-end. De l'autre, les frappes au sol qui restent dirigées par la coalition internationale. Cette dernière conserve ainsi le leadership politique de la guerre en Libye. Un partage des tâches qui ne convient néanmoins pas aux Etats-Unis. Ils souhaitent que l'OTAN prenne très vite le commandement de la totalité de la mission. Selon des diplomates américains, il y aurait même déjà un accord des alliés à ce sujet. Mais pour Paris, c'est niet. La France veut conserver la main sur la stratégie globale des opérations, notamment pour ne pas froisser ses alliés arabes qui ne sont pas membres de l'OTAN. Les discussions prévues tout le week-end à Bruxelles s'annoncent serrées.

La Rédaction et A. Trautmann