BFMTV

Cisjordanie: une mosquée incendiée par des colons israéliens

Le 5 novembre, des soldats israéliens avaient pénétré dans la très symbolique mosquée al-Aqsa à Jérusalem, un geste exceptionnel.

Le 5 novembre, des soldats israéliens avaient pénétré dans la très symbolique mosquée al-Aqsa à Jérusalem, un geste exceptionnel. - Ahmad Gharabli - AFP

Le premier étage d'une mosquée située dans le village d'Al-Mougheir, à proximité de la colonie juive de Shilo, a été la cible d'un incendie criminel alors que les tensions, parties de Jérusalem, s'accentuent entre Palestiniens et Israéliens.

Une mosquée a été incendiée dans la nuit de mardi à mercredi par des colons israéliens dans le village d'Al Mugheir près de Ramallah en Cisjordanie occupée, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens.

"Des colons ont incendié tout le premier étage de la mosquée dans ce village situé à proximité de la colonie israélienne de Shilo et d'une route réservée à l'usage des colons", ont ajouté ces responsables en rappelant qu'en 2012 une autre mosquée de ce village avait déjà été incendiée.

Un acte non revendiqué

Depuis des années, des colons extrémistes ainsi que des activistes d'extrême droite se livrent sous le label "le prix à payer" à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, ou même l'armée israélienne.

En général, ce slogan est retrouvé près des lieux des exactions commises ce qui n'a pas été le cas à Al-Mougheir, ont ajouté les responsables de la sécurité palestiniens.

Fortes tensions à Jérusalem

De fortes tensions règnent à Jérusalem-est et en Cisjordanie, marquées par des affrontements entre manifestants palestiniens et forces israéliennes ainsi que par des attentats palestiniens dont le dernier a tué lundi une jeune femme israélienne près du bloc de colonies de Goush Etzion. 

L'armée israélienne a déployé des renforts en Cisjordanie, tandis que la police faisait de même sur l'ensemble du territoire israélien après un attentat meurtrier à Tel-Aviv. Depuis quelques semaines, des attentats sont perpétrés par des Palestiniens et de nombreux affrontements se déroulent notamment à Jérusalem-Est entre les autorités israéliennes et de jeunes manifestants palestiniens. 

Les localités arabes israéliennes aussi concernées

Mardi soir, une bouteille incendiaire a été lancée vers une antique synagogue de la localité arabe de Shfaram dans le nord d'Israël, a indiqué une porte-parole de la police en faisant état de peu de dégâts. Elle n'a pas précisé si la synagogue était toujours en activité. 

Les tensions sont également vives dans les localités arabes israéliennes après la mort d'un jeune homme tué samedi par la police israélienne. Les Arabes israéliens sont des descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'Etat juif en 1948.

S. C. avec AFP