BFMTV

Cher s'en prend à la politique migratoire américaine, Donald Trump se réjouit: "Je suis enfin d’accord"

Cher et Donald Trump

Cher et Donald Trump - Roberto Schmidt - AFP / Jim Watson - AFP

La chanteuse estime que les États-Unis viennent en aide aux migrants sans prendre soin des citoyens américains pauvres. Une prise de position dont Donald Trump se félicite.

Fervente opposante de Donald Trump, Cher vient de ravir le président des États-Unis avec ses opinions politiques. Le chef d'État se félicite ce lundi d'être "finalement d'accord avec Cher", après que celle-ci a publié un tweet dans lequel elle semblait regretter que les SDF américains ne soient pas privilégiés par rapport aux migrants. 

"Ma ville ne prend pas soin des siens"

La chanteuse américaine a surpris ses abonnés dimanche, avec un message très éloigné des opinions libérales qu'elle a souvent évoquées:

"Je comprends l'aide des immigrants en difficulté, mais ma ville (Los Angeles) ne prend pas soin des siens", a tweeté l'interprète de Strong Enough. "Que fait-on des plus de 50.000 citoyens américains qui vivent dans les rues? Des gens qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui ont faim?"

"Si mon État ne peut pas prendre soin des siens (beaucoup d'entre eux sont des vétérans), comment peut-il prendre soin de plus?", conclut Cher, connue pour son franc-parler sur les réseaux sociaux. 

Clarification

Face aux réactions outrées de ses fans et ravies des supporters de Donald Trump, la chanteuse a précisé sa pensée dans un second tweet, quelques heures plus tard:

"Il doit y avoir un processus. Les gens qui recherchent légitimement un refuge doivent avoir accès à des juges et être convenablement interviewés. Alors ils peuvent être envoyés "équitablement" dans les villes américaines. Pas simplement envoyés par milliers en bus en Californie, à New York etc. par vengeance. Ce sont des gens."
Benjamin Pierret