BFM Business

Twitter supprime une vidéo publiée par Donald Trump

-

- - -

Le président américain avait utilisé la musique du film The Dark Knight Rises sans l’autorisation des ayant-droits.

Grand habitué de Twitter, Donald Trump utilise le réseau social pour évoquer ses décisions politiques, mais également pour critiquer la presse ou ses opposants politiques. Mardi 9 avril, le président américain a publié un clip vidéo mêlant des images de personnalités démocrates et des séquences le mettant en scène au cours de son mandat. Le tout sur une musique que des internautes ont rapidement reconnue, puisqu’il s’agissait de la bande originale du film The Dark Knight Rises, sorti en 2012.

-
- © -

Comme le rapporte le site BuzzFeed News, la vidéo a été supprimée par Twitter quelques heures plus tard, après avoir cumulé un million de vues. En lieu et place de la séquence, un message publié par le réseau social: “Ce média a été désactivé suite à un signalement effectué par le détenteur des droits d’auteur”. Dans le cas de la bande originale de The Dark Knight Rises, il s’agit de la firme Warner Bros., qui confirme avoir demandé le retrait du contenu.

Une censure très rare

“L’utilisation de la bande originale de The Dark Knight Rises, dont les droits sont détenus par Warner Bros., n’était pas autorisée. Nous avons mis en place notre procédure juridique habituelle afin que la vidéo soit supprimée” explique un porte-parole de l’entreprise à BuzzFeed News. Comme le relève le média américain, la vidéo mise en ligne par Donald Trump semblait empruntée à un compte YouTube baptisé MateyProductions, qui publie essentiellement des clips à sa gloire. La vidéo a également été supprimée de YouTube.

Il est extrêmement rare que Twitter supprime des contenus publiés par Donald Trump sur sa plateforme. Comme le rappelle The Verge, une séquence avait déjà été censurée en février dernier, également en raison d’une atteinte aux droits d’auteurs.

Le président américain, dont certains propos pourraient contrevenir aux règles du réseau social, bénéficie toutefois d’un régime de faveur. En janvier 2018, Twitter avait publié un communiqué de presse, expliquant ne pas vouloir bannir les grands dirigeants mondiaux de son service pour ne pas cacher “des informations importantes” à ses utilisateurs.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech