BFMTV

Ce que l'on sait de l'attentat à Stockholm

Un attentat au camion bélier a fait quatre morts et 15 blessés à Stockholm ce vendredi, en Suède. Après que la police a lancé un appel à la population, appuyé sur des images de vidéosurveillance, pour retrouver l'homme qu'elle recherchait, un individu a été arrêté en lien avec l'attaque Mais il ne s'agit pas du chauffeur du camion qui, lui, est toujours en fuite. Un deuxième homme a été arrêté.

Une attaque au camion bélier a frappé Stockholm en son centre vendredi. Selon la police suédoise, qui a tenu un point-presse vendredi en fin d'après-midi, l'attentat a fait "trois morts et huit blessés". En début de soirée, ce bilan était revu pour être établi à quatre morts et 15 blessés, dont neuf dans un état grave. La Suède a annoncé qu'elle renforçait les contrôles à ses frontières. 

Le camion avait été volé. "Il a été volé à l'occasion d'une livraison à un restaurant", a déclaré une porte-parole de l'entreprise de transports Spendrups, Rose-Marie Hertzman.

Deux hommes arrêtés et un gardé à vue

En début de soirée, la police suédoise a confirmé l'arrestation d'un homme en lien avec l'attaque. Cependant, il ne s'agit pas du chauffeur du camion, pour sa part toujours en fuite. Plus tôt, elle avait diffusé les images, tirées de la vidéosurveillance, d'un homme recherché. Un autre homme a été arrêté à Hjulsta, un quartier populaire de la capitale, mais la police se refuse à confirmer un lien avec l'attentat. Selon la presse, les deux hommes auraient une possible "connexion".

La police ne laisse filtrer qu'un minimum d'informations, mais le parquet a annoncé tôt samedi le placement en garde à vue d'un homme soupçonné d'"homicides à caractère terroriste", a indiqué à l'AFP la porte-parole du parquet, Karin Rosander.

-
- © BFMTV

La rue piétonne la plus fréquentée de la capitale

"La Suède a été attaquée. Toutes les indications portent à croire que c'est un acte terroriste. Le gouvernement fait tout ce qui est en son pouvoir pour comprendre ce qu'il s'est passé. Nous prévenons les gens qu'il faut faire attention et d'écouter les communications de la police. Nous pensons aux victimes, à leur famille et aux blessés", a réagi le Premier ministre suédois Stefan Löfven. 

Au moment de l'attentat, ce dernier était en route vers la deuxième ville du pays, Göteborg. D'après les médias, il a fait demi-tour pour revenir dans la capitale. Il a été décidé que les parlementaires resteraient jusqu'à nouvel ordre confinés au sein du Parlement, car celui-ci est situé au bout de la rue où s'est déroulé le drame, à neuf minutes à pied du lieux où sont survenus les faits. 

L'attaque, sur laquelle la police n'a pas donné plus de détails dans l'immédiat, s'est produite peu avant 15 heures à proximité d'un grand magasin. Selon nos informations, il s'agirait de l'enseigne åhléns, l'équivalent des Galeries Lafayette en France. Elle se situe au croisement d'une grande artère, Klarabergsgatan, et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottningsgatan. Un centre commercial, le Mall Scandinavia a été évacué. La gare centrale de Stockholm a été également évacuée. 

Le métro de Stockholm entièrement fermé

Une fumée épaisse s'est élevée de ce lieu, entouré par la police d'un périmètre de sécurité, selon les images des télévisions. Des hélicoptères survolent le centre-ville.

La circulation a été perturbée dans le métro, l'attaque s'étant déroulée au niveau de la station T-Centralen, par laquelle passent toutes les lignes de Stockholm. Désormais, "le trafic du métro est arrêté. Les trains de banlieue quittent la capitale et déposent les voyageurs pour revenir vides", a écrit la police de Stockholm sur Twitter. La circulation des bus et tramways dans le centre a également été suspendue.

Le réseau social Facebook a également activé son Safety Check: les utilisateurs qui habitent à Stockholm ou à proximité peuvent indiquer à leurs proches s'ils sont vivants et en sécurité.

L'ambassade de France en Suède met à disposition un numéro de téléphone

L'ambassade de France en Suède déconseille également à ses ressortissants de se rendre dans le centre de Stockholm. Un numéro a également été mis à disposition en cas de difficultés: 00 46 8 45 95 300.

Les réactions internationales se multiplient

"Nous sommes ensemble contre le terrorisme", a écrit dans un tweet Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, ajoutant que "nos pensées vont aux gens à Stockholm, aux blessés aux proches, aux secouristes (et) aux policiers".

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne affirme "qu'une attaque contre un pays de l'UE est une attaque contre nous tous". 

A.Mi er R.V. avec AFP