BFMTV

CARTE. Même si elle en consomme moins, la France reste l'un des pays les plus accros aux antibiotiques

Des antibiotiques (photo d'illustration).

Des antibiotiques (photo d'illustration). - Pixabay

Même si l'Hexagone a fait des progrès ces dernières années, la situation reste critique: la France consomme beaucoup trop d'antibiotiques si on la compare aux autres pays en Europe et dans le monde.

Dans le cadre de la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, l'agence Santé publique France publie un rapport sur la consommation de ce type de médicament dans l'Hexagone.

Pour rappel, le développement de ce traitement est à l'origine de l'antibiorésistance (le fait que certaines bactéries finissent par devenir résistantes aux antibiotiques), considérée comme une menace majeure par les autorités sanitaires mondiales.

Et bonne nouvelle: la consommation d'antibiotiques recule. En 2015, 25,9 doses quotidiennes étaient administrées pour 1000 habitants. En 2018, ce chiffre n'est plus que de 25,3. La France a encore beaucoup de progrès à faire cependant. En Europe, la moyenne est par exemple bien plus basse: 19,8 doses pour 1000 habitants. 

La consommation d'antibiotiques dans les pays européens

La carte ci-dessous expose la consommation quotidienne de doses d'antibiotiques par habitant en Europe. Elle se base sur des chiffres de 2015, publiés par l'OMS en novembre 2018.

Plus la couleur du pays tend vers le rouge, plus celui-ci consomme d'antibiotiques. Cliquez sur les pays pour en savoir plus.

Comme on peut le voir sur la carte ci-dessus, la France figure parmi les plus gros consommateurs d'antibiotiques en Europe (25 doses par jour pour 1000 habitants). Certains pays en administrent cependant bien plus, notamment au sud-est du continent: Italie (27), Serbie (32), Grèce (34)...

Mais la plupart des Etats européens font mieux que l'Hexagone. La Belgique (17 doses par jour pour 1000 habitants), l'Allemagne (11) mais surtout les Pays-Bas (10) font ainsi figures de modèles à suivre.

Selon le rapport de Santé Publique France, "l'Assurance Maladie pourrait économiser 400 millions d'euros si la consommation française était la même que celle des Pays-Bas". Même au niveau mondial, la Hollande fait figure d'exemple, comme l'illustre l'infographie ci-dessous.

Selon Bruno Coignard, directeur des maladies infectieuses à Santé publique France, la dépendance de l'Hexagone aux antibiotiques s'explique par une approche médicamenteuse propre à notre pays:

"En France, la prise en charge repose beaucoup sur un traitement: un patient attend une ordonnance à la sortie d'une consultation. (...) Certains médecins vont vouloir taper large et essayer de résoudre un problème par un traitement antibiotique d'emblée, plutôt que de dire au patient 'revenez dans les jours qui viennent si c'est nécessaire'. (...) Les habitudes sont difficiles à changer." 
Louis Tanca avec AFP