BFMTV

Brexit: l'anglais restera-t-il langue officielle de l'Union Européenne?

BFMTV

Pour que l'anglais ne soit plus une langue officielle, il faudrait que ce changement soit voté à l'unanimité par le Conseil de l'Union Européenne.

Avec la sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni, seul pays parmi feu les 28 à avoir l'anglais comme langue officielle, une question se pose: cette dernière peut-elle rester la langue officielle de l'Union européenne (UE)? 

Deux autres pays, l'Irlande et Malte, parlent également l'anglais, mais c'est le gaélique et le maltais qu'ils ont choisi de déclarer comme langue officielle en entrant dans l'Union Européenne. Ainsi, sans le Royaume-Uni, aucun pays européen n'utilise officiellement l'anglais. Si 14% des Européens avaient l'anglais pour langue maternelle, ils ne sont plus que 1% après le Brexit, selon le média belge RTBF.

Mais c'est pourtant l'anglais qui domine les échanges au sein de l'Union: si, avec le français et l'allemand, c'est l'une des trois langues de travail de la Commission et du Conseil, l'anglais reste néanmoins la seule langue utilisée par la Banque Centrale Européenne. Une exception en revanche à la Cour de justice européenne, où les délibérations se font en français.

Un vote à l'unanimité

Le Brexit pourrait tout de même être l'occasion pour le français ou l'allemand de dominer à nouveau l'UE, comme c'était le cas avant l'arrivée en 1973 du Royaume-Uni. Mais cela reste peu probable, car de tels changements doivent être votés "à l'unanimité, par voie de règlements", par le Conseil de l'Union Européenne, selon l'article 342 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. 

Par ailleurs, l'article 55 du Traité de l'Union européenne stipule que l'anglais est l'une des langues dans lesquels les traités sont rédigés.

Alexandra Jaegy