BFMTV

Belgique: une trentaine d'anciens SS reçoivent toujours une pension allemande

Des soldats allemands tenant un drapeau nazi au moment de la libération

Des soldats allemands tenant un drapeau nazi au moment de la libération - AFP

Au total, on estime à 38.000 les individus qui en ont été bénéficiaires de cette pension versée pour récompenser la loyauté et l'obéissance envers le IIIe Reich.

'rinformation du quotidien flamand De Morgen a de quoi surprendre. Près de 75 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, 27 Belges, reconnus comme anciens SS, reçoivent toujours une pension de la part de l'Allemagne, pouvant aller de 425 à 1275 euros.

Cette "prime", promise en 1941 par Adolf Hitler en personne, était censée récompenser la loyauté et l'obéissance des anciens collaborateurs et pourrait, toujours selon le quotidien d'outre-Quiévrain, également concerner leur descendance directe. 

Comme le signale de son côté La Libre Belgique, qui a contacté le chercheur Alvin De Coninck, membre d'une association de survivants et de rescapés de la Shoah appelée Rememberance, les bénéficiaires auraient été les Belges ayant rejoint les rangs des Waffen-SS, mais aussi des Alsaciens qui ont obtenu la nationalité allemande au moment de l'invasion nazie.

38.000 personnes au total

De plus, le montant de la pension pouvait également varier en fonction des "années passées dans une prison belge à la suite d'une condamnation pour collaboration", qui étaient considérées comme des années de travail en faveur de l'Allemagne. Au total, on estime à 38.000 les individus qui en ont été bénéficiaires.

Cette découverte a provoqué une levée de boucliers en Belgique. Ce mardi, plusieurs partis dont le PS et Défi vont présenter une résolution à la Chambre des représentants afin que cet épineux sujet soit réglé de manière diplomatique. D'autant plus que depuis toutes ces années, les pensions versées n'ont pas été taxées par l'Etat belge. 

Hugo Septier