BFMTV

Belgique: réouverture des commerces le 11 mai sous strictes conditions

La Belgique avait prévu, comme la France, de lancer une application pour suivre l'épidémie de coronavirus.

La Belgique avait prévu, comme la France, de lancer une application pour suivre l'épidémie de coronavirus. - JOHN THYS / AFP

Sous strictes conditions, les commerces non-essentiels vont pouvoir rouvrir dès lundi, a annoncé la Première ministre.

Le confinement imposé en Belgique depuis la mi-mars en raison du nouveau coronavirus va continuer de s'assouplir et les commerces non-essentiels pourront rouvrir lundi sous strictes conditions, a annoncé mercredi la Première ministre belge Sophie Wilmès.

Dès dimanche, chaque famille pourra en outre accueillir sous son toit quatre personnes, membres de la famille ou amis, à condition qu'elles soient "toujours les mêmes", a précisé Sophie Wilmès lors d'une conférence de presse.

Le 10 mai est la date fixée en Belgique pour la Fête des mères qui pourra donc être célébrée en petit comité. 

"On ne l'a pas fait pour ça", a toutefois dit Sophie Wilmès, l'idée étant de pouvoir voir davantage ses proches à partir de cette date.

Rassemblements toujours interdits

Par ailleurs, les compétitions sportives (sport professionnel et amateur) sont annulées "jusqu'au 31 juillet inclus", a ajouté la dirigeante libérale francophone.

Les promenades et l'activité physique en plein air avec deux autres personnes sont autorisées, comme certains sports individuels (tennis à deux en extérieur, golf, kayak).

Mais les rassemblements restent interdits et aucune date n'a encore été fixée pour la réouverture des "lieux festifs et récréatifs" (cafés, bars, restaurants), a souligné Sophie Wilmès.

Déconfinement progressif

Dans ce pays de 11,5 millions d'habitants, où la pandémie a fait plus de 8300 morts, un déconfinement très progressif est entré en vigueur lundi 4 mai. Depuis trois jours, les entreprises n'accueillant pas de public ont commencé à voir revenir leurs employés.

La deuxième phase, à partir de lundi prochain, concerne principalement les commerces qui avaient dû fermer le 18 mars car jugés non essentiels (hors alimentation, pharmacie).

Ces magasins pourront rouvrir en admettant "un seul client par 10 m² pour 30 minutes maximum", a affirmé la Première ministre.

Le port du masque est "fortement conseillé" pour les clients, et les employeurs devront garantir également aux salariés le respect de la distanciation sociale (1,50 m entre chacun).

"On peut parler d'un contrat (...) La clé du succès du déconfinement c'est le sens des responsabilités des citoyens", a assuré Sophie Wilmès.

Crainte d'un "rebond" de l'épidémie

Si la courbe des hospitalisations de malades du Covid-19 est en nette baisse, les autorités belges ont dit craindre "un rebond" de l'épidémie en cas de relâchement trop rapide du confinement.

Les écoles doivent commencer à rouvrir progressivement à compter du 18 mai mais les modalités pratiques doivent encore être définies par les communautés linguistiques (entités fédérées compétentes pour l'enseignement). 

C.M. avec AFP