BFMTV

AVANT/APRÈS. Venise, Disneyland, la Silicon Valley... Ces lieux désertés pendant la crise du coronavirus 

-

- - -

La pandémie de coronavirus qui se répand à travers le monde commence à avoir des effets visibles depuis le ciel, comme en témoigne ces images satellites.

Ces derniers mois, les critiques contre les conséquences du tourisme de masse à Venise étaient de plus en plus vives en Italie. Mais depuis la multiplication des cas de coronavirus dans le pays - et la mise en place d'un confinement généralisé dans toutes les villes - plus aucun touriste ne se promène sur les quais de la cité des Doges.

Les péniches et ferrys naviguent eux aussi beaucoup moins aux abords de Venise, comme le montrent ces images satellites fournies par l'entreprise aérospatiale Planet.

Venise, en Italie

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater la baisse de la fréquentation à Venise entre octobre 2019 et mars 2020.

De l'autre côté de l'Atlantique aussi, les premiers effets de la pandémie de Covid-19 commencent à se faire ressentir. Même si aux États-Unis, le confinement général n'a pas encore été mis en place, certains lieux commencent déjà à être désertés, comme le parc Disneyland d'Orlando en Floride.

La filiale américaine n'est pas la seule à avoir fermé ses portes, les parcs de Paris et Tokyo ont également été clôt ces dernières semaines. Celui de Shanghai, en Chine, a en revanche rouvert partiellement ses portes.

Disneyland, en Floride

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater la baisse de la fréquentation à Disneyland entre janvier et mars 2020.

Les parkings et axes routiers des grandes villes commencent aussi à être de moins en moins fréquentés, comme l'attestent ces photos satellites de Hollywood Avenue, l'une des principales voies qui traverse Los Angeles, en Californie.

Los Angeles, en Californie

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater la baisse de la fréquentation à Los Angeles entre février et mars 2020.

Un peu plus au nord de Los Angeles, dans la baie de San Francisco, les premiers effets de la pandémie commencent aussi à se faire sentir.

A Mountain View, une municipalité située au coeur de la Silicon Valley, les axes routiers et les parkings commencent également à se vider. C'est ici notamment que siègent des entreprises telles que Google, LinkedIn ou encore la division Xbox de Microsoft.

Mountain View, près de San Francisco

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater la baisse de la fréquentation à Mountain View entre février et mars 2020.

Louis Tanca