BFMTV

Autriche: le président s'excuse après être resté au restaurant au-delà de l’heure autorisée

Alexander Van der Bellen à Vienne, en Autriche, le 27 mai 2019.

Alexander Van der Bellen à Vienne, en Autriche, le 27 mai 2019. - ALEX HALADA / AFP

L'Autriche est parmi les premiers pays a avoir assoupli les restrictions contre le coronavirus, dès la mi-avril. Les bars et restaurants sont désormais ouverts, mais les autorités ont imposé un couvre-feu à partir de 23 heures. Une mesure qu’a outrepassée le président samedi soir.

Le président autrichien a "perdu la notion du temps". Alexander Van der Bellen a présenté des excuses publiquement dimanche après avoir bravé, samedi soir, le couvre-feu en vigueur dans son pays. En effet, l’Autriche a entamé son déconfinement mi-avril et rouvert ses bars et restaurants la semaine dernière, avec une condition: les établissements doivent fermer leurs portes à 23 heures.

Mais samedi soir, Alexander Van der Bellen a été repéré par la police sur la terrasse d'un restaurant de Vienne peu après minuit, rapportent des médias locaux. "Je suis sincèrement désolé. C’était une erreur", a réagi dimanche le président autrichien âgé de 76 ans. 

"Assumer ses responsabilités"

"C’était ma première sortie depuis le confinement, avec deux amis et mon épouse. Nous discutions et avons perdu la notion du temps", a-t-il écrit sur son compte Twitter. 

Pour avoir permis au couple présidentiel et à leurs amis de rester au-delà du couvre-feu, le propriétaire de l’établissement risque une amende. Ce dernier affirme au quotidien autrichien Krone Zeitung avoir fermé ses portes après la dernière tournée, à 23 heures, mais avoir permis à ses clients de rester sur la terrasse, pensant être dans la légalité.

Alexander Van der Bellen a assuré qu’il "assumerait la responsabilité de son acte" si le propriétaire du restaurant subissait quelque perte que ce soit en lien avec cet incident.

Ambre Lepoivre