BFMTV

Australie: un navire perd sa cargaison de masques en pleine mer, ils s’échouent sur les plages

(Illustration) Un masque sur une plage de Chypre.

(Illustration) Un masque sur une plage de Chypre. - CHRISTINA ASSI / AFP

40 conteneurs de l’APL England, un navire pris dans une mer agitée, sont passés par-dessus bord dimanche. La cargaison s’échoue depuis sur les plages de la côte est australienne, désormais jonchées de masques de protection et de boîtes en plastique.

Le sable fin des plages de australiennes est momentanément souillé par le plastique. Dimanche, l’APL England, un paquebot transportant des appareils ménagers, des matériaux de construction et des fournitures médicales a perdu 40 conteneurs en pleine mer, rapporte le Guardian.

Il faisait route entre la Chine et Melbourne, en Australie, mais le mauvais temps a chahuté le navire. Depuis, les fournitures qui se trouvaient à bord s’échouent chaque jour sur les plages de Sydney et des alentours.

Des plages souillées

Des masques et des boîtes en plastique jonchent le littoral. "Ces débris correspondent bien au fret qui était répertorié sur le navire", confirme Allan Schwartz, directeur général des opération de l’autorité australienne de sécurité maritime (AMSA). 

Les habitants des villes touchées par la marée de plastique se mobilisent pour nettoyer leurs plages. "Quand j’ai appris l’incident, je n’ai pas réussi à dormir. Je me suis promis que j’aiderais comme je le pourrais", raconte au quotidien Aliy Pott ,qui vit à Bondi. "Tout le côté gauche de la plage était recouvert de matériel médical, des masques et des sachets en plastique. Alors j’ai pris des gants et avec deux autres personnes, on a rempli des sacs poubelle de ces déchets", témoigne un habitant de Coogee. 

74 autres conteneurs endommagés

Tandis que les autorités tentent de gérer le flux de débris qui devrait encore être rejeté par la mer au cours des prochains jours, l’AMSA essaye de faire entrer l’APL England en toute sécurité dans le port de Brisbane. Mais à bord, 74 conteneurs sont en mauvais état et se sont écroulés sur le pont du navire après les remous liés aux mauvaises conditions climatiques. 

"Six conteneurs risquent également de tomber à tribord et trois autres à bâbord", précise l’AMSA.

Une fois que le navire aura accosté, une enquête sera lancée afin de savoir si la sécurité à bord a été respectée, et "notamment si la cargaison a été correctement empilée et sécurisée".

Ambre Lepoivre