BFMTV

Ce que l'on sait de l'attentat de Bangkok

L'explosion d'une bombe a fait au moins 19 morts, lundi en début de soirée, près d'un sanctuaire bouddhiste et d'un centre commercial dans le centre de Bangkok. Que s'est-il passé? Qui était visé? Quelles pistes sont suivies par la police? BFMTV.com fait le point.

Une déflagration d'une forte puissance a fait de nombreuses victimes en plein centre de Bangkok, en Thaïlande, ce lundi soir. Que s'est-il passé? Qui était visé? Quelles pistes? BFMTV.com fait le point sur ce que l'on sait.

> Que s'est-il passé?

Sanctuaire bouddhiste très fréquenté. Une bombe a explosé à Bangkok, capitale de la Thaïlande, ce lundi peu après 19h30 locales (13h30 de Paris), une heure de pointe. La déflagration, de forte puissance, s'est produite près du sanctuaire bouddhiste d'Erawan, situé en plein centre-ville, au milieu d'immenses centres commerciaux et de gratte-ciel.

"D'après nos premières constatations, il s'agirait d'une bombe déposée à l'intérieur du sanctuaire", a indiqué le chef de la police de Bangkok Chakthip Chijinda sur la chaîne télévision Channel 9.

La rue, au-dessus de laquelle passe le métro aérien, était jonchée d'éclats de verre et plusieurs motos carbonisées gisaient sur la chaussée. "C'était une bombe, je pense qu'elle était sur une moto", a raconté à l'AFP un sauveteur, qui n'a pas souhaité être identifié.

Plusieurs bombes? Selon Arnaud Dubus, correspondant de RFI en Thaïlande, joint par BFMTV, "deux autres bombes ont été retrouvées dans le quartier, et ont été désamorcées". Une information qui n'est pas confirmée pour l'heure par les autorités: "nous vérifions si il y a une deuxième bombe", a précisé le chef de la police de la ville.

-
- © BFMTV.com

Sur son compte Twitter, Mashable a partagé un cliché pris au dessus de la scène de l'explosion, posté sur Instagram:

> Combien de victimes?

Au moins 19 morts. Le dernier bilan fait état d'au moins 19 morts, dont dix Thaïs, un Chinois et un Philippin, et 123 blessés.

De nombreuses forces de police et ambulances étaient présentes sur les lieux. "C’est la confusion la plus totale, les gens courent dans tous les sens", relate Arnaud Dubus de RFI.

> Qui est visé?

Le ministre thaïlandais de la Défense a affirmé que les auteurs visaient les touristes "étrangers".

"C'était une bombe de TNT", a déclaré le ministre, Prawit Wongsuwong. "Les gens qui ont fait ça visaient les étrangers pour porter atteinte au tourisme et à l'économie".

En tout, la bombe comptait 5kg de TNT, selon les informations d'Arnaud Dubus. Le sanctuaire d'Erawan, très populaire, est visité par des milliers de fidèles bouddhistes chaque jour. Dédié au dieu hindou Brahma, ce sanctuaire est situé sur l'une des plus grandes avenues du centre de Bangkok.

> Quelles pistes?

Aucune revendication n'a encore été faite. "La police refuse de spéculer sur la cause possible de ce qui semble être un attentat", a précisé Arnaud Dubus à BFMTV.

La Thaïlande est en proie à de fortes tensions politiques. "Le pays est sous régime militaire depuis le coup d’Etat depuis mai 2014", a rappelé le correspondant de RFI. L'ancien Premier ministre auto-exilé Thaksin Shinawatra et toute sa famille sont notamment au coeur des fractures du royaume. Ils ont remporté toutes les élections depuis 2001, mais il est détesté par l'élite, notamment de Bangkok.

Le sud de la Thaïlande est le théâtre d'un conflit, oublié sur la scène internationale, qui a fait plus de 6.300 morts depuis 2004, frappant indistinctement bouddhistes et musulmans, soldats et civils, dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle. Les attentats y sont fréquents mais il n'y a jamais eu une attaque confirmée à l'extérieur de cette région malgré les années de guerre.

C. P.