BFMTV

Un agent de la CIA interpellé à Moscou

Une carte d'identité présentée comme celle de l'agent de la CIA Ryan C. Fogle, par les médias russes.

Une carte d'identité présentée comme celle de l'agent de la CIA Ryan C. Fogle, par les médias russes. - -

Un agent américain de la CIA a été interpellé à Moscou, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu'il tentait de recruter un membre des services russes, a annoncé le FSB, ancien KGB. Les autorités russes évoquent une "provocation" digne de la "guerre froide".

Les services secrets russes ont annoncé avoir arrêté ce mardi, à Moscou, un agent de la CIA qui tentait de recruter un membre des services russes. Un incident pour lequel l'ambassadeur des Etats-Unis a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères.

Equipement technique et instructions

"L'agent de la CIA Ryan C. Fogle, travaillant sous couverture de fonctions de troisième secrétaire du département politique de l'ambassade, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi", a indiqué le FSB (services spéciaux, ex-KGB) cité par les agences russes. "Il a été remis à l'ambassade américaine après les procédures nécessaires", selon la même source.

"Ont été découverts sur lui des équipements techniques spéciaux, des instructions pour le citoyen russe qu'il voulait recruter ainsi qu'une importante somme d'argent et des objets permettant de modifier son apparence", selon le FSB.

Les télévisions russes ont montré des photos de l'arrestation, l'homme étant plaqué au sol par les agents russes, les bras derrière la tête.

Agent remis à l'ambassade

Sur d'autres photos on peut voir des perruques, des lunettes noires pour se déguiser ainsi qu'un vieux modèle de téléphone portable, un banal plan de Moscou et plusieurs billets de 500 euros tirés d'une enveloppe.
La télévision publique en langue anglaise RT a publié des extraits d'une lettre présentée comme adressée à l'espion russe potentiel.

"Cher ami (...) Nous sommes prêts à vous offrir 100.000 dollars et à discuter de votre expérience et d'une collaboration (...) Nous pouvons offrir jusqu'à un million de dollars par an pour une collaboration à long terme", pouvait-on lire.

L'Américain a été remis à l'ambassade après "les procédures nécessaires", a indiqué le FSB.

"Persona non grata"

Les autorités russes n'ont pas manqué de réagir, déclarant "persona non grata" le présumé agent de la CIA démasqué et qualifiant sa tentative d'enrôlage de "provocation" digne de la "guerre froide".

"La Russie déclare Ryan Fogle persona non grata", a ainsi annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que "de tels actes provocateurs dans l'esprit de la guerre froide ne contribuent pas à renforcer la confiance mutuelle".

Tension dans les relations russo-américaines

"Ces derniers temps, le renseignement américain a tenté à plusieurs reprises de recruter des collaborateurs des forces de l'ordre et des services secrets russes", a pour sa part affirmé le FSB.
Le ministère russe des Affaires étrangères a aussitôt annoncé avoir "convoqué mercredi l'ambassadeur américain" à Moscou Michael McFaul. Interrogé pour confirmer, démentir ou commenter l'incident, ce dernier a simplement répondu sur son compte Twitter: "Non".

Interrogé, l'expert indépendant russe Alexandre Golts a ironisé sur les "preuves" présentées par les médias étatiques russes, tout en estimant que l'incident allait miner encore un peu plus les relations russo-américaines et "alimenter la propagande" antiaméricaine.

Les relations russo-américaines sont au plus bas depuis le retour au Kremlin en mai 2012 pour un troisième mandat de Vladimir Poutine, lui-même ancien agent du KGB.